De Janvier à août 2018, 300 micros séismes enregistrés en Haïti

De Janvier à août 2018, 300 micros séismes enregistrés en Haïti

Le Directeur du Bureau des Mines et de l’Energie, Claude Prépetit, intervenant ce lundi 24 septembre à la 56e conférence des “Lundis de la presse” organisée par le ministère de la Communication a dressé un bilan des activités sismiques enregistrées dans le pays au cours de ces huit derniers mois.

« Durant la période allant de janvier à août 2018, on a enregistré et localisé sur Haïti environ 26 micros-séismes, de magnitudes comprises entre 2.9 et 4.6 sur l’échelle de Richter », note-t-on dans le bulletin sismique du Bureau des Mines et de l’Énergie.

Les plus faibles séismes de magnitude inférieures à 2.9 non ressentis par la population n’ont pas été enregistrés par le réseau sismologique haïtien en raison de faible couverture d’installation de stations sismiques à l’échelle nationale.

Cependant, l’Observatoire sismologique de l’École polytechnique Loyola, établi en République Dominicaine, a informé que 300 micro-secousses dont près de 250 de magnitudes inférieures à 2.9 qui sont enregistrées et localisées au cours de cette même période.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Les départements les plus à risque, informe l’Ingénieur-Géologue, sont l’Ouest, les Nippes et le Grand Nord.

L’Unité Technique de Sismologie (UTS) du Bureau des Mines « rappelle à la population que les séismes ne sont pas prédictibles et peuvent survenir à n’importe quel moment. Seules les actions de préparation et de prévention peuvent diminuer la vulnérabilité du pays face aux séismes : respect des normes parasismiques de construction, apprentissage du comportement à tenir avant, pendant et après un séisme », note le bureau des Mines et de l’Énergie.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *