Des étudiants de la FASCH dénoncent la recrudescence des actes d’insécurité

Des étudiants de la FASCH dénoncent la recrudescence des actes d’insécurité

La résurgence de l’insécurité affecte toutes les catégories sociales notamment les étudiants. Ceux de la Faculté des sciences humaines n’y vont pas par le dos de la cuillère, l’insécurité les affecte à tous les niveaux.

Les étudiants qui habitent les zones mal famées assistent aux cours occasionnellement. Pire, certains se voient obligés d’abandonner une session en cours. Des professeurs ne peuvent pas traverser les zones de non-droit pour se rendre à l’Université. Tels sont, entre autres, les problèmes occasionnés par l’insécurité.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Les étudiants espèrent un dénouement de la situation mais ne voient, jusqu’à date, aucune perspective de l’Etat haïtien pour ralentir la course effrénée de ce fléau. Certains plaident pour un démantèlement de cet État, qui, selon eux, est le seul moyen de mettre fin aux problèmes affligeant la société.

La machine infernale du kidnapping poursuit sa course. Mercredi soir, un étudiant de la faculté des sciences humaines a été enlevé par des kidnappeurs.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *