Des sénateurs élus à vie?

Des sénateurs élus à vie?

À l’approche du deuxième lundi de janvier 2022, un autre débat s’ouvre sur la fin du mandat des sénateurs.

Élus pour six ans, le président du Sénat Joseph Lambert et son collègue Patrice Dumont réclament déjà un prolongement jusqu’en 2023. Alors que ces parlementaires se montraient faborables au départ de Jovenel Moïse le 7 février 2021 car, selon eux, son mandat arrivait à terme.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Pour une institution peu productive mais budgétivore, l’on est en droit de se demander quelle est la véritable motivation de ces représentants du peuple, qui prétendent porter ses revendications. Comment ne pas accorder au Trésor public la possibilité d’allouer ces fonds à d’autres travaux qui pourraient impacter le quotidien de la population.

Il est vrai que, dans une démocratie, le Parlement est une institution importante. Étant le centre même du Pouvoir législatif, il faut souligner son poids dans le contrôle des actions de l’Exécutif. Cependant, il y a plusieurs années, notre pouvoir législatif est constitué en majorité d’élus qui font tout, sauf ce qui constitue leur véritable mission.

On dit souvent que le Sénat est l’Assemblée des sages. Messieurs, faites preuve d’honnêteté et de sagesse!

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    1 décembre 2021, 02:33

    La société civile mawozo et les malfrendeng de "pays lock" pourraient bien marcher dans cette logique. Par rapport à son parrain, le poltron et hâbleur Jovenel Moise était le mouton noir.

    Je ne comprends pas cette approche, "comment ne pas accorder au Trésor Public la possibilité d’allouer ces fonds à d’autres travaux qui pourraient impacter le quotidien de la population." Paraît-il, l’auteur de la réflexion parle d’un autre pays. Le 13 janvier 2020, en constatant la caducité du parlement par sa faute, le président Jovenel Moise ne manquait pas d’affirmer ce qu’il allait faire avec les salaires des bons à rien. C’était tout simplement du bla bla bla!
    Et pourtant en utilisant ces Fonds en toute Transparence au profit des "Tèt kanna/Tèt kodenn," les assassins réfléchiraient 77 fois 7 avant de recourir au 7 juillet 2021.

    Il s’agit d’un temps bel et bien révolu, "le Sénat est l’Assemblée des sages." Un repaire de profiteurs, de malfrats…et d’animaux politiques.

    OQHI

    REPLY