Détention préventive prolongée : Nou Pap Konplis dèfend la cause des prisonniers politiques

Détention préventive prolongée : Nou Pap Konplis dèfend la cause des prisonniers politiques

Dans une lettre ouverte adressée au Comité de pilotage de lutte contre la détention préventive prolongée, le collectif «Nou Pap Konplis» attire son attention sur certains cas de prisonniers politiques qui purgent derrière les barreaux depuis plus d’un an, à cause, dit-il, de leurs opinions politiques et leurs engagements citoyens.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Il cite en exemple Arnel Bélizaire, Pierre Killick Cemelus, Jean Pierre Fleuret, Joanel Paul, Makenthon Esteril, Garry Philemond et autres détenus emprisonnés depuis le 30 novembre 2019. Le Collectif «Nou Pap Konplis» demande à ce qu’ils soient libérés, parce qu’ils ne sont pas coupables dea faits qui leur sont reprochés.

Ricardo Fleuridor, Jonathan Renois, Cadet Jeannot et Jean Alain Mardy, membres du Collectif, disent croire qu’il est important de travailler contre la détention préventive prolongée, et qu’il est aussi fondamental de lutter pour la préservation de la démocratie en Haïti.

Ils en ont profité pour saluer et croire dans la bonne foi et l’engagement des membres du Comité De Pilotage De Lutte Contre La Détention Préventive Prolongée pour pallier ce problème auquel fait face le système judiciaire haïtien.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *