Diplomatie : “76% des affectations à l’étranger sont faites sur la base de référence politique”, déplore Claude Joseph

Diplomatie : “76% des affectations à l’étranger sont faites sur la base de référence politique”, déplore Claude Joseph

Dans le choix des membres des missions diplomatiques haïtiennes, la politique a tendance à primer sur la compétence. Conscient de cette situation, le ministre des Affaires étrangères et des Cultes, Claude Joseph, veut y mettre de l’ordre. Plusieurs ambasssdeurs et autres diplomates ont été rappelés, a confirmé le Chancelier haïtien au quotidien Le Nouvelliste.

Des membres de la diplomatie haïtienne ayant passé entre 10 à 23 ans en poste à l’étranger ont été rappelés pour faire place à des jeunes formés en la matière, a précisé le Ministre Joseph. Il s’agit, entre autres, des ambassadeurs d’Haïti au Canada, Frantz Liautaud, au Vatican, Henry Guiteau, à l’ONU, Patrick St-Hilaire et auprès de la mission commerciale chinoise, Guy Lamothe.

D’un autre côté, le Chancelier haïtien a tenu à souligner que le rappel n’est pas une révocation. Selon ses dires, ses personnalités devront partager leurs expériences aux plus jeunes et leur permettre d’aller à l’étranger. “La rotation et le transfert font partie de la pratique diplomatique”, a confié M. Joseph au journal, croyant qu’un équilibre dans le quota des diplomate est nécessaire.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Une dizaine de ministre-conseillers et chefs de poste aux Etats-Unis, au Canada, en France et en Argentine sont également concernés par ce rappel.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *