Doter le pays d’un gouvernement, une urgence selon Jovenel Moïse

Doter le pays d’un gouvernement, une urgence selon  Jovenel Moïse

Le président de la République, Jovenel Moise, a profité de sa présence à la cérémonie de graduation de la sixième cohorte de commissaires de police, à l’amphithéâtre de l’école nationale de police, ce jeudi 1er aout,  pour inviter les élus du pays à dialoguer afin de doter le pays d’un gouvernement, 4 mois après la chute de Jean Henry Céant.

« La population attend beaucoup de ses élus », sensibilise le garant de la bonne marche des institutions qui les appelle à se mettre ensemble afin de doter le pays d’un nouveau gouvernement capable de repondre aux urgences de l’heure, entre autres, la rentrée scolaire fixée pour le 9 septembre prochain, la saison cyclonique, l’insécurité et la misère.

Le pays n’a pas de chef de gouvernement légitime depuis 4 mois, souligne le chef de l’Exécutif. Selon Jovenel Moïse, ce manque a entraîné le pays dans une crise économique qui handicape le fonctionnement des institutions de l’État et rend réticents les partenaires internationaux qui ne se sont pas engagés à soutenir le pays.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs


Rappelant son rôle de garantir la stabilité politique dans le pays, Jovenel Moïse continue d’appeler les différents secteurs à dialoguer pour trouver une issue à la crise.

« Nous ne pourrons pas sauver le pays sans un dialogue », a dit M. Moïse, apparrement conscient que le pays est profondément divisé.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *