En Guadeloupe, le passe-sanitaire obligatoire alimente les manifestations

En Guadeloupe, le passe-sanitaire obligatoire alimente les manifestations

Depuis deux semaines, les manifestations en Guadeloupe ont pris de plus en plus d’ampleur. Les raisons ? La population proteste contre les restrictions sanitaires notamment l’obligation faite par le gouvernement concernant la vaccination afin de lutter contre le Covid-19.

C’est le chaos total. Des pneus enflammés ici et là, des maisons incendiées, des entreprises parties en fumées ou pillées, telle est la situation en Guadeloupe. Bien que la manifestation ait été lancée par des groupes organisés, toutefois c’est la jeunesse guadeloupéenne qui est dans les rues. C’est ce qu’a confirmé la sociologue Patricia Braflan-Trobo, spécialiste des Antilles dans une interview à France Info.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Pour cette dernière, la jeunesse est utilisée pour maintenir la situation, toutefois elle pense que cela ne va pas durer vu le manque d’organisation. Patricia Braflan-Trobo croit que la population guadeloupéenne est manipulée par des hommes politiques qui ont eux-mêmes été vaccinés contre le Covid-19.

Outre les protestations contre le passe sanitaire en Guadeloupe, d’autres manifestations ont émergé. Le gouvernement a été obligé d’instaurer un couvre-feu pour limiter les dégâts. Ce qui malheureusement n’a pas empêché le vandalisme de plusieurs entreprises. Le gouvernement a donc été forcé de déployer 200 policiers et gendarmes dans les rues.

A noter que la communauté haïtienne en Guadeloupe n’a pas été épargnée par le chaos. Selon Vant Bèf Info, plusieurs entreprises haïtiennes ont été incendiées.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *