Enlèvement de Money-G : Des artistes exigent sa libération

Enlèvement de Money-G : Des artistes exigent sa libération

Six jours se sont écoulés depuis que le gang “400 mawozo” a kidnappé le chanteur Money-G, à Carradeux (Tabarre), le 29 août dernier. Inquiets, de nombreux artistes dont ces anciens collègues du groupe “Gabel” et “5 Etwal” exigent sa libération.

Un million de dollars américains, voilà la somme réclamée par les ravisseurs à la famille de Jean Junior Marcellus, dit Money-G. Étant dans l’incapacité de réunir un tel montant, plusieurs artistes élèvent la voix pour réclamer la libération sans conditions de leur ami.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

” Nou mande pou lage frè nou Money-G silvouplè “, a publié le chanteur Nickenson Prudhomme sur sa page Facebook. Sur les ondes d’une radio de la capitale, des chanteurs de “Gabel” et “5 Etwal” ont, eux aussi, demandé sa libération, expliquant qu’ils ne sont pas en mesure de collecter la somme exigée par les ravisseurs.

“Personne ne mérite de vivre une telle situation, encore moins un artiste qui a travaillé au développement de notre culture, nous a procuré du plaisir et que nous connaissons tous très bien”, a écrit, pour sa part, Olivier Duret.

Le phénomène du kidnapping revient en force dans le pays et aucun secteur n’est épargné. La semaine dernière, les médecins et étudiants ont été les cibles des hommes sans foi ni loi. Où est passé l’État ? Le quotidien des Haïtiens redevient sombre.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *