Éphéméride du 15 octobre : Découvrez les évènements historiques qui se sont déroulés en Haïti et ailleurs

Éphéméride du 15 octobre : Découvrez les évènements historiques qui se sont déroulés en Haïti et ailleurs

1994 : Retour du président Jean Bertrand Aristide au pays

Victime d’un coup d’état la nuit du 29 au 30 septembre 1991, Jean Bertrand Aristide a passé  trois ans en exil se démenant pour retrouver son fauteuil présidentiel. Il finit par convaincre le gouvernement américain présidé par William (Bill) Clinton qui finit par faciliter son retour en dépêchant une force d’intervention en Haïti.

Le président d’Haïti, Jean-Bertrand Aristide, rentre au pays après trois ans d’exil. Alors que la police et l’armée haïtiennes se trouvent sous la tutelle de quelque 23 000 soldats américains, Aristide reprend son rôle de chef d’État, le premier élu dans le cadre d’élections libres.

1802 : Pétion prit les armes contre les Français

Désertant l’armée expéditionnaire qu’il avait pourtant accompagnée, Pétion après avoir encouragé quelques chefs noirs ou mulâtres à prendre le maquis, attaqua avec le 10è et 13è régiments coloniaux. Il aurait pu surprendre la ville du Cap où se trouvait alors Leclerc, s’il avait une plus grande dans ses hommes. En réprésailles, Leclerc fit arrêter et fusillés des indigènes se trouvant dans la ville.

15 octobre 1876 : Naissance de Jean-Price Mars

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Né à la Grande-Rivière du Nord (Département du Nord). Le Dr. Jean-Price Mars qui a publié Ainsi parla l’oncle (1928), passa à l’histoire comme un législateur (ancien député de Grande-Rivière du Nord et sénateur du Nord), un diplomate de carrière (ancien secrétaire de la légation d’Haiti à Washington, ministre plénipotentiaire à Paris, ambassadeur à Santo Domingo et représentant d’Haiti aux Nations-Unies), un politicien (candidat malheureux aux élections de 1930 qui vit le triomphe de Sténio Vincent. A sa mort en mars 1969, le gouvernement de François Duvalier lui accorda des funérailles nationales.

Journée Internationale

15 octobre : Journée Mondiale du lavage des mains

Le 15 octobre 2008, la première Journée mondiale du lavage des mains a été célébrée dans de très nombreux pays. Son objectif principal est de sensibiliser un maximum de personnes sur les conséquences d’une mauvaise hygiène des mains.

L’Unicef, très impliquée dans l’organisation de cet évènement, indique que la cible principale de cette journée est constituée par les enfants, et ce notamment dans les écoles: Par un lavage de mains régulier au savon, le taux de morbidité infantile lié aux maladies diarrhéiques peut être réduit de moitié.

5000 décès chaque année

Ce sont les pays en voie de développement qui sont concernés au premier chef par cette campagne: 5.000 enfants de moins de cinq ans décèdent chaque année des suites d’une maladie diarrhéique due à l’utilisation d’eaux contaminées… alors que le “remède” est connu et simple à mettre en œuvre: se laver les mains après avoir été aux toilettes ou avant de manger. Le lavage des mains au savon est le moyen le plus efficace et le moins coûteux de prévenir les maladies diarrhéiques et les pneumonies.

De très nombreux portails et sites internet dans des pays très divers relayent cette journée et, faute de pouvoir les citer tous, nous nous bornerons à indiquer le site officiel de l’événement, malheureusement dépourvu de version française.

15 octobre : Journée internationale des fossiles

Cette journée internationale a été lancée en mai 2016 par l’Association Paléontologique Internationale.

Sur le modèle du “National Fossil Day” organisé aux Etats-Unis sous l’égide du service des parcs nationaux, l’association paléontologique a annoncé que la journée internationale des fossiles se tiendrait chaque année à la mi-octobre.

Elle a vocation à susciter des manifestations autour de la paléontologie, pour mettre en valeur l’intérêt des fossiles et la nécessité de leur préservation.

De précieux témoins

Animaux ou végétaux, conservés au cœur de la roche pendant des millions d’années, les fossiles nous racontent l’histoire de la Terre. Pour les scientifiques (géologues et paléontologues essentiellement), ils représentent des outils de travail aussi précieux qu’exceptionnels car rares sont les spécimens de fossiles qui ont pu parvenir jusqu’à nous… ils permettent de mieux comprendre l’évolution de notre environnement, des éspèces animales et végétales, de mieux comprendre l’évolution du climat.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *