Éphéméride du 26 novembre : Découvrez les évènements historiques qui se sont déroulés en Haïti et ailleurs

Éphéméride du 26 novembre : Découvrez les évènements historiques qui se sont déroulés en Haïti et ailleurs

1749 :Fondation de Port-au-Prince

Créée par un acte du Roi de France Louis XV, la ville fut érigée sur l’emplacement de la paroisse de Trou-Bourdet.

2000 : Election de Jean-Bertrand Aristide à la présidence

A la suite d’un scrutin boycotté par la majorité des partis de l’opposition et très controversé, l’ancien président d’Haiti, Jean-Bertrand Aristide, a été élu pour un second non-consécutif terme. Il aurait obtenu près de 92% des voix. Son plus proche adversaire, Arnold Dumas, n’aurait obtenu que 2.4% et les 5 autres candidats dans leur ensemble, moins de 5%.

Journée Internationale

26 novembre : Journée internationale des aides-soignants

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Une journée internationale restée discrète… ella existe depuis 2010 et semble avoir été initiée par la profession elle-même. Elle avait reçu, l’année de sa création, le soutien de la ministre de la santé de l’époque, Madame Roselyne Bachelot-Narquin.

Une profession invisible…
Ou tout au moins manquant de reconnaissance car sa proximité avec les malades n’en fait pas pour autant une profession “écoutée”: “Nous ne sommes que aide-soignant, on ne nous écoute pas…”, “Les gens nous traitent de laveuses, de toiletteuses ou pire encore…” et autres perles relevées ici et là sont monnaie courante dans la profession.

Pourtant, l’aide-soignante (osons le féminin dans la mesure où l’aide-soignant et très souvent une aide-soignante !) est avant tout une professionnelle de santé, exerçant par délégation et sous l’autorité des infirmières, des taches essentielles à la vie de l’hôpital.

Un happening en 2013
Les aides-soigantes (plus exactement le collectif “Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes”) ont appelé à un happening sur le parvis de la Défense pour la journée 2013, afin d’alerter le grand public (des futurs clients en quelque sorte…) à propos de la dégradation constante de leurs conditions de travail, rejaillissant aussi sur la sécurité des malades et de la qualité des soins.

A l’honneur depuis 2020
Il aura fallu la crise sanitaire de la covid pour qu’on les remette à l’honneur, qu’on les applaudisse, qu’on les salue. Il était temps, mais il reste encore une reconnaissance officielle, salariale celle-là, qui marquera vraiment le respect du à tous les aide-soignants.

26 novembre : Journée Mondiale de l’olivier

L’Unesco consacre une journée mondiale à l’olivier. Mais de quoi parlons-nous ? Un arbre ou un symbôle… en fait tout est lié !

La Journée mondiale de l’olivier, proclamée lors de la 40ème session de la Conférence générale de l’UNESCO en 2019, est célébrée le 18 novembre de chaque année. 

Le rameau d’olivier

L’olivier, et plus particulièrement, le rameau d’olivier, occupe une place importante dans l’esprit des hommes et des femmes. Depuis les temps les plus reculés, il symbolise la paix, la sagesse et l’harmonie. Son importance dépasse les pays d’origine de cet arbre pour atteindre les peuples et les communautés du monde entier. 

Face au changement climatique

La nécessité de conserver et de cultiver l’olivier devient un impératif grandissant à mesure que le monde est confronté au changement climatique. La protection du patrimoine culturel et naturel, y compris les paysages, est au cœur de la mission de l’UNESCO et la célébration de la Journée mondiale de l’Olivier vient renforcer ses efforts en faveur de la durabilité de l’environnement.

Laïka Mezil

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    26 novembre 2021, 22:43

    Il était une fois le faux messie JB Aristide…

    Il est nécessaire de décrire la photo. À plus de 99%, on était en face du gros peuple et du faux messie JB Aristide.

    Le 26 novembre 2000, c’était le cadeau empoisonné du tipaskout et raté René Préval à son marasa JB Aristide. Dans ces conditions, ce qui allait aboutir à des troubles politiques, le chaos et la mauvaise gouvernance. Les Chimères et Rat papa kk sont les ancêtres du G9 en famille et alliés.

    La cerise sur le gâteau, le 29 février 2004, l’apprenti dictateur JB Aristide a été obligé de faire sa valise. Les agents de sécurité made in USA, ne pouvaient rien faire pour le bluffeur et faux democrate JB Aristide. Ses agents de sécurité (moins d’une trentaine) avaient un budget supérieur à la PNH (à peu près 3000 hommes et femmes).

    Il ne revient pas à la presse lavalassienne et du secteur dit démocratique en général de montrer l’Échec des marasa Aristide/Préval dans ce que nous vivons aujourd’hui. C’est aux observateurs assidus et analystes pointus de le savoir. Sous l’égide des marasa Aristide/Préval et alliés (les carriéristes et jouisseurs
    du secteur dit démocratique largement large), la transition a échouée. C’est ainsi, Martelly, PHTK et Jovenel Moise ont fait leurs apparitions sur le terrain politique.

    Il est vrai, il n’existe pas de génération spontanée, mais personne ne pouvait imaginer un Martelly et consorts (PHTK et Jovenel Moise) allaient reproduire Lavalas avek bon jan degi. Movèz Gouvènans ak Kao pirèd.

    Ne perdons pas de vue le faux messie JB Aristide. Il a réussi sans le gros peuple Haïtien. Paix à son âme!

    OQHI

    REPLY