Éphéméride du 28 janvier : Retour sur l’histoire d’Haïti et celle du monde

Éphéméride du 28 janvier : Retour sur l’histoire d’Haïti et celle du monde

1801 : Entrée triomphale de Toussaint à Saint Domingue
Toussaint Louverture, gouverneur Général de la partie française de Saint Domingue fait son entrée triomphale à Santo Domingo à la tête de quelques dix milles hommes et en prend possession au nom de la France.

1811 : Arrivée aux Cayes des insurgés de la 17ème demi-brigade

Ce bataillon cantonné à Fonds Bleu dans l’arrondissement de Jérémie s’était révolté contre Rigaud qui dirigeait la presqu’île du Sud, après la scission avec de l’Ouest. La misérable condition des soldats due aux mépris de Rigaud fut l’une des raisons évoquées par les insurgés pour motiver leur action. L’autorité de ce dernier fut moralement éméchée malgré sa victoire.

  1. Apparition dans le ciel d’Haiti d’une longue comète.

La vue de la comète terrorisa les Haïtiens. Et certains y virent dans ce signe du ciel un présage. Après la chute de Jean-Pierre Boyer, quelques six semaines après ils reparlerons de cette comète.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Journée Internationale

28 janvier : Journée mondiale de la protection des données

C’est une journée d’origine anglo-saxonne (data privacy day) et, suivant les traductions, on la retrouve tantôt sous le vocable “Journée mondiale des données à caractère personnel” ou encore “journée mondiale de la vie privée”… ce qui ne recouvre pas exactement la même chose !

La difficulté vient du fait que la notion de la protection de la vie privée n’a pas du tout le même sens dans le monde anglo-saxon que dans le monde latin, ce qui n’est d’ailleurs pas sans poser des problèmes juridiques ardus quand on songe aux habitudes de sociétés américaines comme Google pour qui la transparence est la règle et la notion d’oubli inexistante !

L’Europe avant les USA

C’est le Conseil de l’Europe qui a, le premier, proclamé une journée européenne de la protection des données à caractère personnel. Elle existe depuis 2007. Les américains ont suivi de peu et c’est en 2009 que s’est célébrée la première journée nord américaine.

La convention de Strasbourg

L’initiative de cette journée est à rechercher dans la ligne de la “Convention pour la protection des personnes à l’égard du traitement automatisé des données à caractère personnel”, élaborée par le Conseil de l’Europe. Ouverte à la signature des états depuis le 28 janvier 1981 elle est devenue une référence dans le monde entier. Malheureusement, seulement 44 états l’ont ratifiée…

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *