Éphéméride du 30 juillet 2021 : Découvrez les événements historiques qui se sont déroulés en Haïti et ailleurs

Éphéméride du 30 juillet 2021 : Découvrez les événements historiques qui se sont déroulés en Haïti et ailleurs

1880 : Signature à Paris d’un contrat créant la Banque Nationale d’Haïti
Ce contrat de concession portant création de la Banque Nationale d’Haïti fut signé avec la Société générale de crédit industriel et commercial. La nouvelle institution bancaire fut une société anonyme française, au capital de 10.000.000 de francs et assura le service de la trésorerie générale . Elle fut d’abord logée dans une maison particulière à la rue bonne foi.

1893 : Ordination épiscopale de Mgr. Morice.
Mgr. Morice fut le premier Évêque des Cayes. Il démissionna le 18 Juin 1914.

Journée Internationale

30 juillet : Journée internationale de l’amitié

Elle a été proclamée en 2011 par l’ONU pour promouvoir l’amitié entre les peuples, les pays, les cultures et les individus et inspirer autant que faire se peut les efforts de paix entre communautés… un discours qui fait du bien même si il faut se reférer au Docteur Coué !

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La résolution 65/275 votée par l’ONU insiste sur la participation des jeunes et sur celle des futurs dirigeants de pays, à des activités qui impliquent les différentes cultures et proment la compréhension entre les pays et les communautés et le respect de la diversité.

La Journée Internationale de l’amitié soutient aussi les buts et les objectifs de la “Déclaration et du Programme d’action sur une culture de la paix” (ONU).

L’ONU encourage les gouvernements, les ong et les individus à organiser toutes sortes d’événements, activités et initiatives qui contribuent aux efforts de la communauté internationale de promotion d’un dialogue entre les civilisations, la solidarité, la compréhension mutuelle et la réconciliation.

30 Juillet : Journée mondiale de la dignité des victimes de la traite d’êtres humains

“Cette première Journée mondiale de la dignité des victimes de la traite d’êtres humains est un appel à l’action pour faire cesser ce crime et donner de l’espoir aux victimes, qui vivent souvent autour de nous alors que nous ignorons tout de leur sort.

Pour arrêter les trafiquants, il nous faut couper leurs voies de financement et saisir leurs avoirs. J’exhorte tous les pays à ratifier et à appliquer intégralement la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et son Protocole additionnel relatif à la traite d’êtres humains”

M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

Une urgence planétaire

L’ONU nous invite à nous interroger sur la question de l’esclavage moderne et il est vrai que cette question concerne au moins 2,5 millions de personnes réparties sur la planète. Il s’agit aussi bien d’hommes, de femmes que d’enfants qui tombent aux mains de trafiquants dans leur pays et à l’étranger. L’esclavage dit “moderne” n’a rien à envier à ce que l’humanité a pu connaître par le passé et il est non seulement honteux dans son principe que par les maltraitances qu’il engendre.

L’escalavage, quelle que soit sa forme, n’a pas sa place dans ce monde !

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *