Éphémérides du 8 décembre

Éphémérides du 8 décembre

Les événements historiques qui se sont déroulés un 8 décembre en Haïti et ailleurs.

1908 : Le général Antoine Simon, qui vient d’être nommé président provisoire d’Haïti, forme le Conseil du Pouvoir Exécutif

Ce conseil est composé des personnalités suivantes:

Renaud Hyppolite : conseiller au Département de L’Intérieur et de la Police;
Luders Chapoteau : conseiller aux Finances et au Commerce;
Charles Roland : conseiller à la Guerre et conseiller à la Marine;
J.J.F. Magny : conseiller à l’Instruction Publique et aux Relations Extérieures ;
Murat Claude : conseiller aux Travaux Publics et à l’Agriculture.
La majorité de ces conseillers feront partie du premier cabinet du président Antoine.

1949 : Cérémonie d’ouverture de l’Exposition du Bicentenaire de la fondation de Port-au-Prince

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’Exposition s’ouvrit en deux temps: tout d’abord, une cérémonie d’ouverture marquée surtout une messe solennelle célébrée par le doyen de l’épiscopat d’Haiti, Mgr. Jean-Maire Jan suivie de la bénédiction du Pape Pie XII à travers Radio Vatican; et une cérémonie d’inauguration officielle.

2010 : Manifestations violentes à travers tout le pays

Les manifestants, pour la plupart deses partisans du chanteur Michel Martelly, ont envahi plusieurs centres urbains du pays mettant une halte à toutes les activités pendant près de quatre jours. Ils protestaient, disaient-ils les résultats préliminaires proclamés la veille et manipulés par le Conseil électoral provisoire.

Journée Mondiale

8 décembre : Journée Mondiale du Climat

Y’a plus d’saisons ma bonne dame… à l’initiative de plusieurs associations écologiques de France et de Belgique, nous célébrons, le 8 décembre, la journée mondiale du climat (ou journée mondiale contre le changement climatique).

Réchauffement climatique
Il ne se passe pas une semaine sans qu’on nous parle du réchauffement climatique et des conséquences qu’il fait peser sur l’avenir de la planète. Il est vrai que la situation que nous vivons actuellement est grave et que les quelques mesurettes prises ici ou là ne sont pas là d’endiguer le phénomène.

Ceci dit, en climatologie comme ailleurs, la simplification à outrance n’aide pas vraiment la réflexion et une étude de la planète sur une très longue période fait apparaître une alternance de périodes chaudes et glaciaires ayant toutes eu des conséquences très importantes sur la survie de nombreuses espèces animales…

Ce qui change aujourd’hui, c’est que la puissance d’action de l’homme s’est considérablement accrue tout au long du siècle dernier, ne serait-ce que par l’augmentation de la population (nous sommes passés de 1 milliard d’humains sur terre en 1900 à plus de 7 milliards aujourd’hui). Au rythme où nous exploitons les richesses de notre terre, il nous en faudrait au moins 3 pour éspérer survivre longtemps…

Il est urgent de prendre conscience que la terre ne nous appartient pas et que nous en sommes comptables auprès des générations qui nous suivront !

Laïka Mezil

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *