Eudes Lajoie frappé par un mandat d’amener !

Eudes Lajoie frappé par un mandat d’amener !

Le juge Phidelito Dieudonné a émis un mandat d’amener contre Eudes Lajoie, Directeur général du Service national de Gestion des résidus solides (SNCRS), ce mercredi 30 décembre. Outrage à la magistrature est le fait qui lui a été reproché.

L’incident, selon le journaliste Garry Pierre Paul Charles, s’est produit à Belleville lors d’un constat du juge suite à une plainte déposée par une dame concernant sa propriété qui aurait été volée.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En réaction, l’Association professionnelle des magistrats (APM) a dénoncé, dans une note, l’agression verbale subie par le juge de paix de Pétion-Ville, magistrat Phidelito Dieudonné, de la part de M. Eudes Lajoie alors qu’il venait d’effectuer un constat à la requête d’une citoyenne dans cette commune.

« N’était-ce le calme du magistrat, il a failli être battu par M. Lajoie et ses gardes du corps qui l’ont menacé de procéder à son arrestation », a souligné l’APM.

« Ceci constitue un outrage au magistrat qui est une infraction à la loi pénale », poursuit la note de support de l’association qui exhorte la force publique d’exécuter sans délai le mandant.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    30 décembre 2020, 23:39

    Dans le pays d’impunité et d’immunité…

    "A chacun tour à tour ses heures de gloires; à chacun ses jours de pleurs et de désespoirs."Daniel Desbiens

    Depuis les dix dernières années, les cas de vols de terrains et de maisons sont devenus monnaie courante. Bien souvent les voleurs sont de mèches avec certains policiers et de malfaiteurs au sein de la justice.

    En tenant compte de la situation dans le pays, le juge Phidelito Dieudonné a intérêt à prendre au sérieux le présumé bandit et ses gardes du corps. En le disant, ce qui rappelle l’histoire de la patrouille du policier WALKY CALIXTE. Pour les amnésiques, “Avril 2012. Contrôle de routine. Une arme illégale en possession d’un proche du député Rodriguez Séjour est saisie par des policiers de la circulation. Le parlementaire Séjour sort de ses gongs, profère des menaces de mort contre ces derniers.” Comme dans un conte de fées, les policiers de la patrouille de Walky Calixte ont été assassinés tour à tour:

    Le policier Walky Calixte, assassiné le 17 avril 2012
    Le policier Jean Richard Hertz Cayo, assassiné le 2 mai 2013
    Le policier Marcelin Jevousaime, victime d’une tentative d’assassinat le 21 mars 2013. Soigné à Cuba.
    Le policier David Dumé, assassiné le 12 février 2016.

    Comme quoi dans la balance des Valeurs, les avadras députés pesaient plus lourds que les policiers. “Pendant toute la durée de la 49e législature, les honorables députés avaient systématiquement refusé de donner suite à la demande de la justice de lever l’immunité des députés Rodriguez Séjour et Nzounaya Belange Jean-Baptiste, inculpés comme auteurs intellectuels et complices dans cet assassinat.”

    Ces Voyous allaient tenter de s’allier à la cause du président Michel Joseph Martelly pour mieux jouir de leur impunité-immunité. Polisye yo mouri pou twou je yo. Pwezime asasen yo ap bwè kob yo nan peyi ENPINITE ak moun SAN MEMWA. Le juge Phidelito Dieudonné a fait l’essentiel en attaquant le présumé Malfrat par le biais de la justice.

    L’Observatoire des Questions Haitiennes et Internationales

    REPLY