Evans Paul demande à Ariel Henry de renoncer à la célébration du 1er janvier aux Gonaïves

Evans Paul demande à Ariel Henry de renoncer à la célébration du 1er janvier aux Gonaïves

Dans un message préenregistré publié ce 31 décembre 2021, l’ancien premier ministre Evans Paul, a recommandé au chef du gouvernement de revoir son agenda en ce qui concerne la célébration du 218e anniversaire de l’indépendance aux Gonaïves.

Evans Paul conseille à Ariel Henry d’éviter de commencer l’année 2022 dans le chaos comme cela a été le cas en 2021.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Il dit croire que ce 1er janvier 2022 qui ramène également la célébration de la 53ème journée internationale de la paix, la population haïtienne mérite mieux.

« Faire retrait pour maintenir la paix est une preuve de grandeur », insiste Evans Paul pour tenter de raisonner le premier ministre, qui envisage de rendre aux Gonaïves malgré les incidents déjà enregistrés.

En effet, depuis le lancement des travaux de construction du stand pour accueillir les officiels sur la place d’armes des Gonaïves, une vive tension règne dans la ville. Des hommes armés ont fait irruption sur le site, au moins un travailleur est sorti blessé, une voiture de police a été incendiée. Dans la nuit du 30 décembre à environ 24 heures de la cérémonie, des habitants de la commune ont signalé des échanges de tirs entre la PNH et des civils armés.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

2 Commentaires

  • Daniel Cazil
    31 décembre 2021, 14:20

    pourquoi le premier ministre ne pas se concentrer sur les gangs de rue qui tuent du sang innocent en mettant en place un plan pour éliminer une telle friandise qui cause le chaos à la République.??

    REPLY
    • Antoine langomier@Daniel Cazil
      31 décembre 2021, 17:51

      "L’Etat est gouverné par le Rebut de toutes les carrières honorables."

      Comme l’aveugle Jovenel Moise, le PM de facto (ami du présumé assassin Joseph Félix Badio) n’a pas été nommé par le parrain du défunt président pour mettre les bandits hors d’état de nuire. Dans ce cas, il ne serait pas mauvais de vous renseigner. Les gangs sont les bras armés du PHTK 3.

      Ann pale peyi nèt. Pour votre gouverne, ce que vous appelez "friandise," ne tombe pas du ciel. Les gangs sont les produits du pouvoir en place et de l’oligarchie. Les gangs ne possèdent pas de douanes et de ports privés.

      Par sa lacheté et ses accointances, le président Jovenel Moise faisait semblant de ne pas connaitre les 11 familles qui s’adonnent dans le commence des armes et de munitions illégalement dans le pays. Il ne fait pas de doute, au moins deux de ces familles ont participé de près ou de loin dans l’assassinat du poltron Jovenel Moise. Ce dernier n’avait pas appris même la leçon d’un certain Préval.
      Dans son style cynique anba po, Préval n’hésitait pas à declarer à certains journalistes sans citer le nom de son ancien maitre, "nou se se marasa, men nou pa menm manman." Jovenel Moise avait fait le grand voyage tout en restant le filleul et le propriété du cercle de son parrain. Nome Marie Esther Antoine pa wè n!

      Les jours du PM de facto Ariel Henry sont comptés. Après le 7 février 2022, il ne pourra pas avancer sans un minimum de consensus avec la majorité des secteurs tentennad du pays. La Boule de Cristal persite et signe.

      L’observatoire des Questions Haitiennes et Internationales

      REPLY