« Fantôme 509 » aboie mais ne mord pas et exige la restitution des cadavres des policiers tués

« Fantôme 509 » aboie mais ne mord pas et exige la restitution des cadavres des policiers tués

Ce lundi 15 mars 2021, les membres du groupe Fantôme 509 sont descendus dans les rues de Port-au-Prince pour protester contre l’opération policière qui a coûté la vie à plusieurs de leurs collègues, au Village de Dieu. Aussi, ont-ils exigé la restitution des cadavres des victimes à leurs familles.

Une vive tension a régné dans la capitale ce lundi, plus précisément à Delmas. Les membres du groupe Fantôme 509 ont été nombreux à fouler le macadam. Ces derniers ont déploré la mort de plusieurs agents des unités de la PNH qui ont participé, vendredi dernier, à l’opération qui devait anéantir les gangs qui évoluent à l’entrée sud de la capitale, au Village de Dieu.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Tout au long de la manifestation, de nombreux tirs ont été entendus. Et un vent de panique a soufflé sur la route de Delmas : des pneus enflammés ici et là ; des pierres jetées dans les rues pour empêcher la circulation des véhicules.

Aussi, les policiers faisant partie de cette structure ont exigé des malfrats que les cadavres des victimes soient restitués à leurs familles respectives. Ils ont invité les hauts commandements de la PNH à prendre des mesures pour permettre aux familles des victimes de faire leur deuil. En outre, ils ont affirmé être prêts à collaborer pour retrouver les corps de leurs confrères.

L’échec de l’intervention policière au Village de Dieu a secoué tout le pays. A qui reviendra la responsabilité de cette affaire ? L’on ne le sait pas encore. Toutefois, l’Inspection générale de la Police nationale d’Haiti (IGPNH) semble avoir déjà ouvert une enquête.

Dossier à suivre…

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Djyforson Dorvilus
    16 mars 2021, 22:49

    Je vous remercie pour votre fidélité, et votre courage

    REPLY