“Fantôme 509” présente ses revendications

“Fantôme 509” présente ses revendications

Les policiers regroupés autour de “Fantôme 509” a mis en avant leurs différentes revendications, au cours d’une conférence de presse, tenue ce jeudi 30 avril 2020.

Ils ont invité les autorités étatiques et policières à poursuivre la mise en place du projet “Ona-Polis”, demandant à ce que des instructions précises soient ordonnées au directeur général de l’ONA, Chesnel Pierre.

En outre, ils ont aussi exigé que des instructions soient passées aux différents responsables de l’Entreprise publique de promotion des logements sociaux (EPPLS) pour la construction de logements au profit des policiers.

Encagoulés et munis de leurs armes à feu tout au long du déroulement de cette conférence, les policiers de “Fantôme 509” ont demandé la réintégration de leurs confrères révoqués illégalement et arbitrairement.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Clamant leur innocence dans les dégâts enregistrés lors de leur dernière sortie lundi dernier, ces policiers ont fait savoir qu’ils comptaient prendre des mesures contre les individus qui, selon eux, les ont infiltrés.

Malgré le Coronavirus et l’état d’urgence sanitaire déclaré dans le pays depuis plus d’un mois, les policiers du groupe “Fantôme 509” ne semblent pas tenir compte des mesures sanitaires du ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), ne respectant pas la distanciation sociale recommandée.

Rappelons que suite à la manifestation organisée par ce groupe, quatre véhicules ont été incendiés au ministère de l’Economie et des Finances (MEF). Des actions condamnées par plus d’un. D’ailleurs, il faut noter que le ministre de la Justice et de la Sécurité publique (MJSP), Lucmane Delile, a ordonné l’arrestation des policiers membres de ce groupe.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *