Fêtes de fin d’année-Coronavirus : Le gouvernement veut éviter un risque de “chaos sanitaire”

Fêtes de fin d’année-Coronavirus :  Le gouvernement veut éviter un risque de “chaos sanitaire”

Le président de la République, Jovenel Moïse, a décidé de mettre sur pied une “task force” dirigée par le ministre de la culture et de la communication (MCC), la ministre de la santé et et de la population (MSPP), le ministre de la justice et de la sécurité publique (MJSP) et le Premier ministre, représenté par le ministre chargé de la citoyenneté, afin de limiter les dégâts liés au coronavirus durant la période des fêtes de fin d’année.

Cette décision a été prise suite au 66ème Conseil des ministres tenu le mercredi 23 décembre 2020, par le chef de l’État, assisté du Premier Ministre, Joseph Jouthe, et des cadres du gouvernement sur l’évolution actuelle de la Covid19 en Haiti, en pleine fêtes de fin d’année.

Durant cette réunion extraordinaire qui a eu lieu de manière virtuelle, à cause de la résurgence de l’épidémie de la Covid19 en Haiti et “le risque de chaos sanitaire” possible, après les fêtes ou après le nouvel an, la ministre de la santé publique et de la population, Marie Greta Roy Clément, a dressé un rapport inquiétant sur la situation de la maladie en Haiti.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Aussi, loin de stopper les ferveurs populaires plutôt enclines à festoyer ou à s’amuser, l’État et le Gouvernement ont décidé d’accompagner les populations en mettant sur pied une “task force” coiffée par le ministre de la culture et de la communication (MCC), la ministre de la santé et et de la population (MSPP), le ministre de la justice et de la sécurité publique (MJSP) et le Premier ministre, représenté par le ministre chargé de la citoyenneté.

Ce groupe de vigilance, composé de ministres, de Secrétaires d’Etat, dont celui de la communication, de cadres de la fonction publique, de médecins, de professionnels du centre ambulancier national, de hauts gradés de la PNH, d’artistes, de promoteurs et d’organisateurs d’événements culturels, sera assisté par le MSPP et les institutions de sécurité incluant la police nationale d’Haïti (PNH).

Le Ministère de la culture et de la communication informe qu’il est donc prévu que des agents de la police et de la santé publique peuvent intervenir, en observateurs, dans toutes les activités culturelles rassemblant des foules, quel que soit la nature et le contenu de leurs activités pour accompagner, sensibiliser, protéger les participants pendant et après le programme.

Cette initiative de mise sur pied d’une cellule stratégique et technique d’accompagnement des programmes artistiques et culturels concernant surtout les grandes foules vise les quatre (4) coins du territoire national qui, selon le ministre de la culture et de la communication, Pradel Henriquez, doivent continuer à fêter tout en se protégeant contre une potentielle explosion de la Covid19.

« Il est important pour nos compatriotes, pour celles et ceux résidant en Haïti, de se rappeler que le coronavirus tue encore chez nous, en toute discrétion, comme de fait, il crée d’ailleurs la panique, sans pitié, à travers le monde », a-t-il écrit dans une note.

En attendant un nouveau plan qui tienne compte de la nouvelle donne sanitaire, le ministère de la culture et de la communication, en collaboration avec le ministère de la santé publique, exige que la population respecte les mesures barrières, comme par exemple, le port du masque, ou encore se laver les mains en permanence, durant cette période. Une disposition qui doit s’appliquer jusqu’à nouvel ordre, souligne le MCC, si l’on veut échapper toutes et tous tant à une alerte rouge qu’à un possible reconfinement.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *