Gonaïves à tout prix: Et si Ariel Henry avait pris le même engagement pour Martissant?

Gonaïves à tout prix: Et si Ariel Henry avait pris le même engagement pour Martissant?

Le Premier Ministre Ariel Henry est déterminé à fêter le 218e anniversaire de l’Indépendance du pays aux Gonaïves et s’est engagé dans un bras de fer avec les hommes armés de Raboteau qui ont, récemment, s’en sont pris aux travaux de construction du stand officiel. Un assaut qui s’est soldé par la blessure par balles d’un charpentier; les premiers travaux ont été démolis. Mais, les autorités ont ordonné la reprise du chantier.

Ce jeudi sur un concert de balles, un véhicule de la police nationale d’Haïti a été attaqué puis incendié par des hommes armés qui n’ont pas été identifiés. Malgré ce nouvel affront, le chantier a quand même repris sur hautes surveillances. Les internautes commencent à s’interroger sur la détermination du premier ministre et s’interrogent.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Et si le PM Ariel Henry avait ce même engagement et avait fait le même sacrifice pour pacifier l’entrée sud de la capitale qui est prise en otage par les gangs armés, la nationale #2 menant à 5 départements aurait été accessible aux usagers ».

Le Chef de la primature ne jure que par sa venue aux Gonaïves. À 24 heures de l’événement, certaines gens avisés redoutent une catastrophe si le PM ne fait pas marche arrière sur ce projet. Ils se demandent : pourquoi chef du gouvernement ne déploie pas toute cette énergie là où le pays en a le grand plus besoin.

Entre-temps, Martissant constitue le plus grand défi pour les autorités qui s’en fichent pas mal des morts et des blessés recensés au quotidien dans ce petit bout de quartier du pays, entravant le fonctionnement d’une partie du territoire national.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *