Guadeloupe: Un fonctionnaire de police accusé d’être l’un des auteurs des émeutes

Guadeloupe: Un fonctionnaire de police accusé d’être l’un des auteurs des émeutes

De plus de trois mois, la Guadeloupe est plongée dans une vague de protestation contre l’obligation vaccinale, engendrant des émeutes de violences partout dans la capitale et d’autres villes du département d’outre-mer français. Selon un procureur, ces violences ne sont pas l’œuvre de la spontanéité. Derrière ces émeutes, il y a bien un fonctionnaire de police, soutient-il.

Ces violences ont été parfaitement planifiées et organisées, avec notamment l’implication active de ce fonctionnaire de police, a indiqué le procureur, rapportant Le Figaro. Aucune scène de violence y compris les plus récentes n’a été spontanée, a t-il insisté.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans les surveillances qui ont été mises en place suite aux premières émeutes de novembre, «nous avons compris qu’il était question d’un partage des rôles entre les jeunes», notamment des gangs de Baie-Mahault, de Pointe-à-Pitre et de Grand-Camp (aux Abymes, ndlr)

Les investigations après les émeutes de novembre de l’année dernière ont prouvé l’implication du fonctionnaire de police dans les vagues de violences qui ont saccagé la Guadeloupe. «On est sur de la trahison», a précisé le procureur.

«Nous savons qu’il était à l’origine de nombreuses opérations, celle contre service pénitentiaire d’insertion et de probation qui a été incendié mais également de celle qui était prévue le 30 décembre dernier», a t-il poursuivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *