Haïti-Crise : Joe Biden appelle la communauté internationale à se pencher sur la crise haïtienne

Haïti-Crise : Joe Biden appelle la communauté internationale à se pencher sur la crise haïtienne

Dans son discours sur la tribune des Nations Unies ce mercredi, le président américain Joe Biden a admis qu’Haïti fait face à une énorme crise humanitaire.

« Nous continuons à soutenir notre voisin en Haïti alors qu’il fait face à la violence des gangs alimentée par la politique et à une énorme crise humanitaire, et nous appelons le monde à faire de même », a déclaré le Président démocrate.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le chef de la maison blanche a ainsi invité les autres pays à soutenir les efforts de son pays visant notamment à renforcer la police nationale afin qu’elle puisse faire face aux défis d’ordre sécuritaire.

En marge de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a organisé ce mercredi une rencontre spéciale autour de la crise haïtienne afin d’envisager la manière d’apporter un soutien d’urgence à Haïti.

En plus de la réunion de mercredi, le Canada et les États-Unis co-organiseront vendredi un événement de donateurs de haut niveau pour collecter des fonds dans le but de renforcer la capacité de la police nationale à faire face à l’insécurité et au banditisme.

Depuis deux semaines, des mouvements de protestation ont éclaté à travers le pays, suite à la décision du gouvernement d’ajuster le prix du carburant à la pompe.

Haïti 24 avec Miami Herald

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    22 septembre 2022, 13:39

    Comprendre qui veut. Haiti n’est pas Ukraine. L’espace d’un cillement, Ukraine a obtenu plus de 16 MILLIARDS de dollars sans aucune condition. Et Ukraine ne situe pas dans l’Amerique.

    Depuis la nuit des temps, les questions geopolitiques et geostrategiques sont plus importantes que la "violence des gangs alimentee par la politique" et les oligarques/contrebandiers dans un pays en Chute Libre d’une epoque a’ l’autre.

    Contrairement a’ un pays en Chute Libre de facon periodique avec des dirigeants Predateurs, l’Ukraine, c’est plus pressant, il faut l’aider a’ faire face a’ un concurrent ou un ennemi sans perdre de temps dans des reunions avec des donateurs pour "collecter des fonds." Tankou lot Sanzasil la te di nan yon chanson, "nou te pran sant sa a deja…"

    Se pa ti pwoblem, le yon peyi se Gwo Vole ak kriminel li pwodwi kom dirijan. Mais non pas des hommes d’Etat a’ l’instar du docteur Francois Duvalier et du professeur Leslie Francois Manigat qui savent tirer profit des inherences des "amis" d’Haiti et bien se positionner dans le cadre des conflits Est/Ouest.

    Avec ces Sansal au pouvoir d’une epoque a’ l’autre, la Liberation du pays n’est pas pour demain.

    L’Observatoire des Questions Haitiennes et Internationales

    REPLY