Haïti-Crise : Le carburant continue de se faire rare

Haïti-Crise : Le carburant continue de se faire rare

La pénurie récurrente du carburant constitue toujours un casse-tête pour les citoyens. Des propriétaires et chauffeurs de véhicules et de taxi-motos peinent à trouver le précieux liquide dans les stations-service.

Une crise qui paralyse presque toutes les activités. Des citoyens passent des heures, de nuit comme de jour, dans les pompes à essence pour essayer de faire le plein.
 
Dans la capitale, le gallon de la gazoline se vend jusqu’à 1 500 gourdes sur le marché informel. Dans d’autres régions comme au Cap-Haïtien et à Port-de-Paix, il avoisine plus de 2 000 gourdes. 
 
Alors que cette crise qui perdure occasionne de nombreux incidents sur tout le territoire national, les dirigeants restent continuent de s’enfermer dans leur mutisme.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Deux chauffeurs de taxi-motos ont été tués par balle, le jeudi 8 septembre dernier, alors qu’ils tentaient de remplir leur bidon dans une station-service à Carrefour Ti Four au niveau de l’avenue Christophe. Un policier, est accusé dans ce double meurtre.

Pratiquement toutes les villes de province du pays sont en ébullition depuis plusieurs jours pour dénoncer cette situation intenable, qui ne semble déranger nullement les autorités étatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *