Haïti-Incarcération : 85% des détenus sont en détention préventive dans les prisons civiles, alerte le BINUH

Haïti-Incarcération : 85% des détenus sont en détention préventive dans les prisons civiles, alerte le BINUH

Alors que la grève illimitée des magistrats haïtiens, annoncée depuis le lundi 15 février 2021 pour exiger le retrait de l’arrêté présidentiel mettant à la retraite forcée de trois magistrats de la Cour de cassation, se poursuit, le bureau Intégré des nations unies en Haïti se montre très préoccupé par rapport au nombre de détenus en situation de « détention préventive prolongée ».

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans un tweet, le BINUH affirme que le nombre de personnes en détention préventive dans les prisons en Haïti est passé de 76% à 85% entre juin 2020 et mars 2021.

En ce sens, le BINUH interpelle les autorités compétentes afin de régler cette situation qui constitue, dit-il, un traitement inhumain et dégradant de la personne.

« La détention préventive prolongée dans les prisons haïtiennes menace les fondements même de l’État de droit ». Le BINUH alerte les autorités concernées et les enjoint à tout mettre en œuvre pour réduire la surpopulation carcérale dans le respect des droits humains.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    6 avril 2021, 03:49

    Le Binuh est à nu! Les Haitiens ne voient pas son utilité. Ce qui est triste, les Haitiens du pouvoir et de l’opposition ne sont pas prêts de bien apprendre la leçon et d’arriver à la conclusion de l’artiste Manno Charlemagne, "oganizasyon mondyal yo pa pou nou ye…" Je n’oublie pas cette chanson de l’artiste. Mais, comme René Preval, le politicien Manno Charlemagne peut continuer sa route. Par ses frottements dans Lavalas et le PHTK, Charlemagne avait poussé une bonne partie de ses fans à l’abandonner.

    Paraît-il, Le Binuh vient à peine de laisser la planète Mars pour atterrir en Haïti. Ou encore, le Binuh était trop préoccupé dans la préparation du référendum illégal avec la boite de pandore dénommée OPC, il n’avait pas le temps de connaître dans les moindres détails la situation dans les prisons. Les rapports du RNDDH… et de la Fondation Je Klere sont publics. Sur la planète Mars via les réseaux sociaux, le Binuh pouvait bien se renseigner bien avant de venir en Haïti le 1er avril et d’affirmer, "85% des détenus sont en préventive dans les prisons civiles." Yo pran tout Ayisyen pou timoun piti.

    Le 5 avril, dans l’émission "Di m ma di w," en se référant à ces organisations (Binuh et autres), le journaliste Marvel Dandin a affirmé, "yo kenbe nou yon fason ki fè nou jan nou ye a. Si nou pa konprann sa, nou pa janm anyen. Mwen gen pou m tounen sou sa nan jou kap vini yo…" Il s’agit de la pure vérité! Mais, en même temps, M. Marvel Dandin n’est pas toujours du bon côté dans sa lutte contre le système. Il s’était déjà trompé en s’alliant à Lavalas. Il revient à la Justice Impartiale de trancher sur la compagnie Sogener. Ce n’est pas le rôle d’un média de prendre fait et cause pour les présumés malfaiteurs Frantz Verella, Daniel Dorsainvil (depi avan misye te gen tan jete l tankou Patrick Noramé), Elizabeth Preval…, Dimitri Vorbe et Dickens Raphael. En luttant contre Jovenel Moise, de près ou de loin, ce serait une très mauvaise façon de procéder de faire alliance à d’autres fossoyeurs de la patrie.

    Si hier les missions des Nations Unies s’étaient gardé de ne pas se mettre à visière levée du côté de tel secteur politique. Aujourd’hui, tel n’est pas le cas. Le Binuh et Lalime sont décriés dans le pays pour leur soutien à un pouvoir qui laisse la voie de la démocratie et de l’État de droit. Et c’est dommage, les Haïtien.nes ne sont pas prêts de prendre leur destin en main et de cesser d’être la risée du "Core Group" et des missions des Nations Unies. D’un secteur politique à l’autre, sanble yo pap janm sispann Dechèpiye peyi a, simen zizani, kreye ak alimante gang, fè eleksyon tipaskout ak KAO.

    Men Jovenel Moise bezwen fè referandom pou yon pwezidan tounen yon Apresye ki pa gen kont pou l rann pandan l sou pouvwa alè l pa sou pouvwa anko’. Dosye Petro Caribe a fè tout timal yo paka viv… POU NOU VIN MOUN, un autre type d’État doit nécessairement passer par le Procès des présumés Petrodilapidateurs. Li paka lot jan…

    OQHI

    REPLY