Haïti-Maroc-COVID-19 : un 2ème webinaire réussi, les pays du sud s’orientent vers une autre approche de la coopération

Haïti-Maroc-COVID-19 : un 2ème webinaire réussi, les pays du sud s’orientent vers une autre approche de la coopération

Ce mardi 5 mai 2020, la Fondation Dr Louis G. Lamothe d’Haïti et l’Institut Amadeus du Maroc ont réalisé un 2ème Webinaire autour du thème : “Contours d’une réponse unifiée des pays du Sud.”

Aujourd’hui, la crise du COVID-19 a mis en branle tous les fondements du système international actuel : la diplomatie bilatérale, les organismes internationaux, la politique étrangère de tous les États du monde… Tout est à repenser sur l’échiquier international. Face à cette évidence, c’est le moment où les plus faibles doivent s’unir pour apporter des solutions concertées face à cette crise dont les effets seront lourds à supporter dans les jours à venir. Tel est le pourquoi de ces conférences en ligne sur Zoom entre États du Sud, initiées par la Fondation Dr Louis G. Lamothe et l’Institut Amadeus respectivement représentant Haïti et le Maroc.

Plusieurs grandes personnalités ont nourri les discussions ce 5 mai.

  • Monsieur Brahim Fassi Fihri, président fondateur de l’Institut Amadeus du Maroc ;
  • Monsieur Laurent Salvador Lamothe, ancien Premier ministre de la République d’Haïti ;
  • Monsieur Moussa Mara, ancien Premier ministre du Mali ;
  • Madame Reckya Madougou, Conseillère spéciale du Président du Togo ;
  • Monsieur Bocchit Edmond, ancien ministre haïtien des Affaires étrangères ;
  • Monsieur Mankeur Ndiaye, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République Centrafricaine.

Si le premier webinaire réalisé le 30 avril dernier s’est concentré sur les défis sanitaires auxquels font face les pays du Sud, celui de ce 5 mai s’est penché plutôt sur des solutions à court, à moyen et à long terme que les pays du Sud pourraient apporter entre eux, avec les moyens du bord, sans trop miser sur l’aide des pays du Nord. Les grands défis d’ordre économiques et géopolitiques ont été aussi soulevés, comme le ralentissement du commerce, l’augmentation du taux de chômage, la fermeture des frontières, les possibilités de rapprochement entre Haïti et l’Afrique…

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Par ailleurs, parlant de solutions, le remède malgache contre le COVID-19 a été à l’ordre du jour. Contrairement aux clichés faisant croire que tout ce qui sort de l’Afrique n’est pas crédible, les panélistes ont jugé que cette piste pourrait être exploitée, car jusqu’à présent, personne ne détient la solution médicale miracle qui pourrait freiner une fois pour toute l’évolution de cette pandémie. Donc en ce moment, toute proposition de solutions devrait être la bienvenue, peu importe du continent, du pays ou de la personne que cela provient. S’unir pour trouver des solutions concertées, tel est le message que tous les panélistes ont prôné.

À l’occasion, Monsieur Brahim Fassi Fihri, le président fondateur de l’Institut Amadeus du Maroc et Monsieur Laurent Salvador Lamothe, ancien Premier ministre de la République d’Haïti ont tous deux manifesté une fois de plus leur volonté de mener ce plaidoyer jusqu’à l’objectif final qui est d’ériger une autre approche de la coopération entre les pays du Sud, surtout en ces temps-ci où les barons du système mondial actuel sont en panne de solutions concrètes. En ce sens, l’horloge est déjà en marche vers une réponse unifiée, élaborée entre pays du Sud.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *