Hausse du dollar : les prix des produits de première nécessité ne cessent d’augmenter sur le marché local

Hausse du dollar : les prix des produits de première nécessité ne cessent d’augmenter sur le marché local

Malgré dans les banques commerciales, les taux affichés, par les banques commerciales,sont autour de 62 gourdes à l’achat et 64 gourdes à la vente depuis environ un mois , les prix des produits de première nécessité ne cessent d’augmenter dans le pays durant ces deux dernières semaines.

À la suite d’une petite enquête réalisée ce mardi 24 novembre 2020, dans un marché public, on constate que le sac de la farine de maïs ou de blé est de 250 à 330 dollars haïtiens. Le sac de riz qui se vendait mille 200 gourdes est passé à 1650 gourdes. On devait débourser 70 gourdes pour avoir une marmite de sucre qui vaut 77 gourdes se plaint une commerçante.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Depuis dépréciation du dollar par rapport à la gourde les caisses de lait à l’eau étaient visibles dans les rues. Il faillait à une commerçante mille gourdes pour se procurer de cette qui est passée à mille 650 gourdes . Ce tableau montre que la situation du peuple va se dégénère de jour en jour.

Ces détaillants reprochent aux grossistes qui s’arrogent le droit d’augmenter les produits de première nécessité.Nos curiosités ne sont pas restées là, même les commerçants et commerçantes qui vendent des jus emboîtés en détail se plaignent de la situation. Pour payer une caisse de jus Petit il faut mille gourdes contre 800 gourdes il y a environ une semaine explique une marchande.

Même constat pour les autres marques de ces boissons qui ont connu une variation de 10% . Certains commerçants se disent persuader que la situation risque de s’aggraver davantage dans les prochains jours.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *