« Il n’y a que la mort ou les élections qui peuvent décrocher Ariel Henry du pouvoir », dixit André Michel

« Il n’y a que la mort ou les élections qui peuvent décrocher Ariel Henry du pouvoir », dixit André Michel

C’est un André Michel sûr de lui-même, arrogant, agressif qui tente de défendre le pouvoir auquel il appartient. Alors que le pays sombre dans le chaos, le gouvernement est dans l’incapacité la plus totale de répondre aux desiderata de la population, tout ce qui semble intéresser Me André Michel, signataire de l’accord juteux du 11 septembre, c’est de s’accrocher le plus longtemps que possible au pouvoir. En effet, l’homme de loi, intervenant sur Panel Magic ce mardi matin, a déclaré que les mouvements populaires ne parviendront pas à décrocher Ariel Henry de son poste.

« S’il meurt ou après un dialogue qui débouchera sur des élections pour passer le pouvoir à un un président élu », a martelé le porte-parole d’une branche du secteur démocratique. Astucieux comme lui seul, Me André Michel impute la responsabilité aux leaders politiques de l’opposition, si Ariel Henry et bande s’agrippent assez longtemps au pouvoir. Comme si personne n’y voyait clair dans le jeu du gouvernement.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Aveuglé par le pouvoir, André Michel estime qu’il n’y a rien de mal à ce que le gouvernement augmente le prix du pétrole. Et pour justifier sa thèse, il évoque le prix du baril du pétrole sur le marché international et la crise en Ukraine.

Depuis plusieurs semaines, la population des différentes grandes villes du pays gagne les rues pour exiger, entre autres, la disponibilité du pétrole sur le marché, de meilleurs conditions de vie et d’existence et dénoncer la cherté de la vie. Une série de mobilisation qui se sont intensifiées suite à l’annonce du premier ministre d’augmenter les prix du pétrole.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *