« Il n’y aura pas un nouveau président le 7 février 2022 », insiste Ariel Henry

« Il n’y aura pas un nouveau président le 7 février 2022 », insiste Ariel Henry

Au cours d’une rencontre avec le tiers du Sénat, ce mardi, le Premier ministre Ariel Henry a réaffirmé sa volonté de maintenir au-delà du 7 février 2022 l’exécutif monocéphal qu’il dirige.

« Le pays ne peut plus attendre. On a donc le devoir de trouver un consensus autour des solutions durables à cette crise chronique. Il faut organiser les élections pour qu’il y ait de nouveaux élus. Ce dont je suis certain : il n’y aura pas un nouveau président le 7 février 2022 », a réaffirmé le chef du gouvernement.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Plusieurs acteurs politiques dont les signataires de l’Accord de Montana croient que le pouvoir du neurochirurgien doit prendre fin le 7 février 2022. C’est la même position exprimée par l’Office de protection du Citoyen (OPC), le weekend dernier.

Alors que plusieurs révélations confirment qu’il a été en contact avec l’un des assassins de Jovenel Moïse, Joseph Félix Badio, M. Henry se dit favorable à l’aboutissement de l’enquête sur l’assassinat du 58e président d’Haïti.

« Tant que je serai à la tête de l’Exécutif, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que justice puisse être rendue au président Jovenel Moïse. Comme je me suis engagé dès mon arrivée à la Primature, je continuerai à solliciter l’assistance judiciaire dans le cadre de l’enquête sur cet horrible assassinat », a promis le locataire de la Primature.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    25 janvier 2022, 22:01

    "Le Cynique est celui qui, lorsqu’il sent un parfum de fleurs, cherche le Cercueil."

    Je fais peu de cas de l’accord Montana, ne croyant pas en ces politiciens parasites et ceux qui font partie de la société civile. Ils ne pas assez outillés pour se surpasser et de ne pas tomber dans la Division et la Trahison. Panye Krab ak Domestik paka fè peyi!

    Il ne s’agit pas d’une question de 7 février 2022 ou pas, une fois il est confirmé le politicien raté Ariel Henry a été en contact avec le présumé assassin Joseph Félix Badio, il ne peut pas continuer à être à la tête du pays. Bien sûr, si toutefois, ce ne sont pas des rejets de déchets et des esclaves qui pullulent dans tous les secteurs du pays. En le disant, je ne prends pas en compte le gros peuple, corvéable et taillable à merci depuis la nuit des temps. Gwo Pèp la te nan marasa Aristide/Préval, tranzisyon Latortue/Boniface, Martelly, tranzisyon Privert/Enex Jean Charles ak fiyèl Jovenel, se lave men siye l atè, anyen pa janm mache pou li. PHTK pote anpil Degi gang nan wè l li!

    Il est vrai le président Jovenel Moise se comportait comme le dernier des chiens face aux oligarques/contrebandiers et le cercle de son parrain, mais une société de Moun ne doit pas accepter un complice d’assassin à la Présidence ou à la Primature.

    Le carriériste Ariel Henry ne se gêne pas à dire, il est "favorable à l’aboutissement de l’enquête sur l’assassinat" du président Jovenel Moise, c’est sûr, il considère tous les Haïtiens comme celui (le dernier des idiots) qui l’avait nommé à la Primature. Et en plus, Ariel Henry a confirmé les affirmations du titidiste Shiller Louidor, "il est un cynique" (émission Pale Pou n Vanse, radio Kiskeya, le dimanche 23 janvier 2022).

    Dans le cadre du système, le PHTK 3 et alliés (SDP, Inite, Fusion, Inifos, Noulha, Printemps Belizaire, Cadoa, Afriba, Sinal Bertrand, Malfrendeng, elatriye) font peu de cas d’un mort du nom de Jovenel Moise. Tonton Soulouque est dans la Gloire!!!

    L’Observatoire des Questions Haïtiennes et Internationales

    REPLY