Incendie de l’hôpital Sacré Cœur de Milot : Ariel Henry réclame l’ouverture d’une enquête

Incendie de l’hôpital Sacré Cœur de Milot : Ariel Henry réclame l’ouverture d’une enquête

Suite à l’incendie d’une partie du bâtiment de l’hôpital Sacré Cœur de Milot, dans le département du Nord, par des bandits armés, le 1er novembre 2021, le chef du gouvernement Ariel Henry a demandé l’ouverture d’une enquête afin de traduire les coupables devant la justice.

C’est sur le compte Twitter de la Primature que cette demande a été formulée. Le Premier ministre Ariel Henry a condamné l’attaque subie par l’hôpital Sacré-Coeur de Milot.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

“Le Premier ministre, @DrArielHenry, condamne, avec véhémence, les attaques criminelles perpétrées contre l’hôpital de Milot, par des individus armés, tôt dans la matinée du 1er novembre. De tels actes barbares et répréhensibles ne visent qu’à semer de l’anarchie dans notre milieu et à mettre en péril les vies et les biens. Ainsi, les pouvoirs publics ont été instruits en vue de diligenter, en toute urgence, une enquête pour poursuivre les criminels et les déférer par-devant la justice, conformément aux lois de la République”, peut-on lire sur le compte de la Primature.

Rappelons que cette situation a créé de nombreuses difficultés aux personnels médicaux et aux patients. D’après les informations, ce dérapage a eu lieu à cause d’un affrontement entre deux gangs dans les localités “Nan palè e Seka” de la commune de Milot.

Blessé, l’un des bandits a été admis à l’hôpital Sacré-Coeur de Milot pour y recevoir des soins. Afin d’empêcher cela, le groupe rival a pénétré l’enceinte de l’hôpital, saccagé les matériels et incendié une partie du bâtiment. Bien qu’aucun mort n’ait été signalé, les médecins et infirmières ont vécu un mauvais moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *