Indifférent face à la violence des gangs en Haïti, Ariel Henry sympathise avec les Japonais

Indifférent face à la violence des gangs en Haïti, Ariel Henry sympathise avec les Japonais

Le Premier ministre haïtien Ariel Henry s’est montré sympathique à l’égard des Japonais après l’assassinat de l’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe.

Un geste pas des moindres! En effet, le chef du gouvernement s’est rendu à l’ambassade du Japon en Haïti pour signer un registre de condoléances.

« C’est avec beaucoup d’émotion que je me suis rendu ce matin à l’ambassade du Japon où j’ai signé, en présence du chargé d’affaires a.i, M. Yamada Shigechika, le registre de condoléances, à la suite de l’assassinat de l’ancien Premier ministre Shinzo Abe, la semaine dernière », a écrit le chef de l’Exécutif monocéphale sur son compte Twitter qui, depuis environ une semaine, est fermé au commentaire du public.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« J’en profite pour adresser, au nom de mon gouvernement et en celui du peuple haïtien, mes condoléances à la famille du disparu, ainsi qu’au peuple japonais auquel nous sommes liés par une coopération très fructueuse », a-t-il poursuivi.

Alors que depuis plusieurs mois, la population haïtienne ne sait à quel saint se vouer. Les affrontements en gangs rivaux, les enlèvements et les assassinats deviennent monnaie courante.

A Cité Soleil, les hostilités ont repris depuis vendredi dernier et ont déjà fait plus d’une centaine de victimes dont plusieurs dizaines de morts. Pas un tweet, pas une note encore moins une intervention publique du chef du gouvernement qui dirige également le Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN).

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Tania
    12 juillet 2022, 17:28

    Kolanguiet manmanw ariel

    REPLY