Inefficace face aux bandits, Joseph Jouthe salue le courage des policiers massacrés au Village de Dieu

Inefficace face aux bandits, Joseph Jouthe salue le courage des policiers massacrés au Village de Dieu

Au moins quatre policiers sont morts, ce vendredi 12 mars, lors d’une opération policière au Village de Dieu. Devant cette tragédie, le gouvernement salue le courage des vaillants policiers qui se sacrifient chaque jour pour la sécurité et rend hommage à ces martyrs de la liberté, assassinés et tombés au service actif de la République.

« Au service de la République ces policiers ont été massacrés alors qu’ils accomplissaient leur tâche de sécurité; leur cadavre souillé par ces terroristes sans foi ni loi », écrit Joseph Jouthe.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Leur seule action consistait à reprendre le contrôle de la sécurité du village de Dieu et garantir la sécurité de la population en cherchant à maitriser les membres des gangs armés qui sèment la terreur dans le pays. Ces actes écœurants sont sans justification. Ils ne peuvent que révolter la conscience humaine et soulever tout homme épris du minimum d’humanité et respectueux de la vie », poursuit-il.

En substance, le Gouvernement de la République les condamne énergiquement et sans réserve aucune.

Devant cette tragédie, le gouvernement dit saluer le courage des vaillants policiers qui se sacrifient chaque jour pour la sécurité et rend hommage à ces martyrs de la liberté, assassinés et tombés au service actif de la République. La population est invitée à honorer leur mémoire par tous les moyens et manifester ainsi leur solidarité à la Police et au rejet des gangs armés qui sèment la mort et la désolation.

En dernier ressort, le gouvernement présente ses condoléances émues aux parents, familles, amis et collègues des policiers assassinés, et profite pour remercier tous les citoyens de bonne volonté, et particulièrement le personnel soignant de l’hôpital Bernard MEVS, qui n’ont pas ménager leur effort pour apporter soins et concours aux policiers blessés et traumatisés à l’occasion de ces évènements malheureux.

Le gouvernement se dit engagé à nouveau à poursuivre tous les membres des gangs armés, les terroristes, en assumant ses responsabilités et en prenant des décisions qui s’imposent.

« Au-delà des critiques bien fondées ou partisanes, le gouvernement invite tous les secteurs de la vie nationale à faire un faisceau pour sauver la République à travers cette entente impérative, pour le dialogue, aussi difficile qu’il puisse être, qui est de nature à mettre hors-jeu les nageurs en eau trouble et partisans du chaos et de l’anarchie au profit d’intérêt mesquin », conclut cette note.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    13 mars 2021, 16:10

    PM lan pa di Anyen, se "INTERET MESQUIN," pouvwa li ladan nan ap defann ki te pwovoke "peyi lok" ak KAO nap viv depi 2018 rive jodi a.

    Ou pa we Ti Lapli voye yon odyo sou rezo sosyal pou l denonse Leta azireya PM lan.

    Men kek ekstre nan odyo Ti Lapli, "nou di nap fe dezameman, Zam ilegal Toujou ap antre nan peyi a. Tout neg ki pa kwe nan fe peyi, Toujou fo’ nan jere pouvwa ak jere klan. Nou se yon Leta ki gen fos kote, gen moun nou paka mare, gen moun nou paka bay kod. Nou oblije ap fe bagay yo vay ke vay…" Mwen SEZI we Ti Lapli gen tout Konesans sa yo.

    Ti Lapli menm rive pi lwen toujou nan kesyonman l yo, "Pwizon Croix-des-Bouquets kraze ki rapo’ yo bay sou li… Gen anpil neg kap pote Zam nan Geto yo, se sou Leta bandi ak vagabon an yo konpye…"

    Le PM et ses associe’s feraient de se taire. Comme a dit un compatriote a’ propos de l’audio de Ti Lapli et de l’incapacite’ des dirigeants, "la politique est un metier. Tous les metiers, il fallait passer par une ecole." Quelle lecon!

    REPLY