Insatisfait de sa performance, Joseph Jouthe déclare la guerre aux importateurs illégaux d’armes à feu

Insatisfait de sa performance, Joseph Jouthe déclare la guerre aux importateurs illégaux d’armes à feu

La recrudescence de l’insécurité, avec notamment une dizaine de cas de kidnapping enregistrés dimanche, a été au centre d’un point de presse du Premier ministre, également président du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN), ce lundi. Joseph Jouthe veut s’attaquer à l’importation illégale d’armes à feu dans le pays.

Elles sont peu nombreuses les familles qui importent illégalement des armes à feu et des munitions dans le pays. Si l’on se réfère aux propos de Jean Rebel Dorcénat, membre de la Commission nationale de Désarmement, Démantèlement et Réinsertion (CNDDR), elles sont au nombre de 11. Dans la lutte contre l’insécurité, le numéro un du CSPN croit qu’il est nécessaire de poursuivre ces importateurs illégaux.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique est instruit d’arrêter et de conduire par devant leur juge naturel, les familles et autres personnes impliquées dans l’importation illégale d’armes à feu », a déclaré Joseph Jouthe, rappelant que seules les compagnies de sécurité reconnues par l’Etat, la PNH et les FAd’H sont habilitées à faire entrer ces types de matériels dans le pays.

D’un autre côté, M. Jouthe, qui se dit insatisfait de sa performance et de celle de son gouvernement, a appelé à un renforcement de la présence policière dans les rues afin de dissuader les bandits dans leurs actes répréhensibles. Selon lui, des efforts sont en train d’être faits pour augmenter l’effectif de la Police Nationale d’Haïti (PNH) et renforcer les récentes mesures prises au niveau de la douane.

« Ce sont les fondements de la société qui sont effondrés », a déclaré le Premier ministre, concernant l’ampleur de l’insécurité. Joseph Jouthe en a profité pour présenter ses sympathies aux Églises catholiques et protestantes profondément touchées par le kidnapping. « Nous sommes tous des victimes », a souligné le locataire de la Primature, qui invite tous les acteurs du pouvoir et de l’opposition à s’unir pour décider de l’avenir du pays face à ce phénomène qui le ronge quotidiennement.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    13 avril 2021, 11:21

    A l’intention de mes freres et soeurs qui ne connaissent pas les meandres de la politique. Plus d’un an, depuis la declaration d’un commis d’Etat du nom de Jean Dorcenat (ki pap janm yon vrai Rebel nan lavi l), c’est maintenant le PM Joseph Jouthe fait reference a’ sa declaration. C’est la Preuve, les 11 Familles sont des Tontons Chefs que tous ceux/celles qui constituent l’ossature de l’Etat (Anranyon).

    Face a’ certaines situations, un PM ou Rebel digne de son nom n’a pas le temps pour donner des conferences, il AGIT ou il DEMISSIONNE de sa fonction. Mwen bliye Ayisyen pa gen Demisyon nan ADN yo.

    A la tete de l’Etat, au moins, un homme ou une femme si se moun ki te ba ou Tete, se pa yon Chyen fol nan Port-aux-Crimes, gen de bagay ou pa ka asepte. Fok ou ka fwape pye w tout bon. Fito Popo Joseph Jouthe, Jean Dorcenat (ki pap janm yon vrai Rebel) ak Jovenel (ki pap janm Moise), ACTA NON VERBA.

    Plus d’un an, quand HAITI24 fait reference a’ un certain garant des Institutions, je ne cesse de l’affirmer, "Acta Non Verba." Petrocaribenent votre,

    OQHI

    REPLY