Insécurité : Décès du chef de gang de Simon-Pélé

Insécurité : Décès du chef de gang de Simon-Pélé

Isarël, également connu sous le sobriquet de « Zazou », qui a reçu plusieurs projectiles, a succombé des suites de blessures, mercredi soir.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Zazou a été atteint de plusieurs projectiles dont l’un au cou, lors de l’invasion à la Universal Motors. Transporté d’urgence à l’hôpital, le caïd de Simon-Pelé n’a pas survécu.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    18 mars 2021, 23:20

    Ils ont dit, "Apati Lendi 22 Mas, machinn pap pase Martisant. Yon moun ou pa vle Mouri rete lakay ou. Nèg ki mete Separatè vin pase Martisant Lendi…" yon chèf gang nan yon odyo, 18 mas 2021

    Pour mes frères et sœurs qui ne sont pas trop Madrés dans les questions politiques, sa mort ne veut rien dire. Dans le temps, il y avait Colibri, Ronald "Kadav" Camille, Amiot "Cubain" Métayer, Emmanuel "dyed" Wilmé, Jean Wilner Lalanne (l’un des présumés tueur de Jean Léopold Dominique, ki te twonpe zanmi ak patriyot), Elatriye. Où sont-ils? Al Bwa Chat.

    Dans le cadre du Système, Ti kenkèn, Ti je, Junior "tèt kale" Decimus, Zazou, Chrisla, Bout Janjan, Bougoy, Ti Lapli, Manno, Izo, Elatriye. Ils passeront l’un après l’autre, dans les mêmes conditions.

    Sous Lavalas et PHTK, ils ne sont pas conscients pour Effacer les politiciens Tjoul et Azizwèl qui veulent les utiliser pour permettre la perpétuation du système raciste et antinational.

    Un chef de gang est comme un élément de la "classe moyenne," sans son appui, un système aussi criminel et injuste ne peut pas tenir. Aujourd’hui, c’est Richard Doré qui joue le rôle de Jonas Petit. Ce dernier s’enterre. Sanble chen pa manje lasi nan je l, li konn won’t. Sous JB Aristide (2001-2004), un certain Evans Paul ne manquait pas de traiter Jonas de petit. Aujourd’hui, comme son ancien patron JB Aristide, Evans Paul a bouclé son parcours. Yo lage Pèp la nan naje pou soti pou konn li.

    Dans la société effondrée, Aristide parle d’une "science sans conscience," comme l’homme de la rue. Comme quoi, il n’a jamais été au timon des affaires. De son côté, Evans Paul prêche dans le désert d’un "vivre ensemble," (Bluff zafè l finn regle) après avoir bien nagé pour atteindre le rivage, en faisant peu de cas de 95% des Haïtiens qui sont des plombs.

    La Mauvaise Gouvernance, 100% d’Importation, le Chaos et l’Impunité… constituent le carburant du Système.

    Alma Mater: L’Université des Sciences Sociales

    REPLY