Insécurité: Des organisations socio-politiques appellent au respect de la grève (9, 10 mai)

Insécurité: Des organisations socio-politiques appellent au respect de la grève (9, 10 mai)

Lors d’une conférence de presse tenue, ce vendredi 6 mai 2022, des organisations sociopolitiques ont apporté leur plein soutien à la grève générale lancée pour les 9 et 10 mai 2022, pour dénoncer la montée en flèche de l’insécurité.

Josué Merilien, responsable l’Union Nationale des Normaliens-nes d’Haïti (UNNOH), demande à la population de respecter le mot d’ordre de grève, notamment les travailleurs du secteur éducatif. Le professeur appelle à un soulèvement général.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Pour sa part, Calme Michel, représentant du secteur des transports, demande à tous les chauffeurs du transport en commun d’observer cet arrêt de travail de deux jours pour dire NON à l’insécurité généralisée qui s’est installée dans le pays.

Ils en ont profité pour inviter les résidents des quartiers populaires de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, victimes directes du phénomène d’insécurité qui gangrène de le pays, de rester chez eux lundi et mardi prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *