Insécurité : l’OPC indigné face aux violations des droits de l’enfant

Insécurité : l’OPC indigné face aux violations des droits de l’enfant

L’Office de la Protection du Citoyen (OPC) se dit indigné face aux violations des droits de l’enfant. En effet, dans une note de presse, mise en circulation ce lundi 25 janvier 2021, le Protecteur du Citoyen, Renan Hedouville, a dénoncé les violences que subissent les enfants dans le pays.

Alors que l’insécurité bat son plein dans la capitale et dans plusieurs villes de province, il est triste de constater que même les enfants ne sont pas épargnés. Les violations des droits de l’enfant sont communes et l’affaire de l’adolescent de 14 ans devenu sourd à cause d’un policier ayant dégainé son arme à feu à côté de ses oreilles a fait des vagues.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

D’après la note de presse, le policier a perdu son sang-froid et dégainé son arme à feu à cause de l’utilisation d’un pétard par l’adolescent, le 31 décembre 2020.

Tout en rappelant aux autorités que la Convention Internationale relative aux droits de l’enfant que Haïti a ratifiée condamne les actes inconsidérés de ce policier, l’OPC a dénoncé les persécutions dont sont victimes les parents de l’enfant. La Justice et la Police du Cap-Haïtien sont pointées du doigt. L’OPC les reconnait comme étant les secteurs intimidant la famille de l’adolescent. Face à cela, Renan Hedouville a lancé un appel aux autorités policières et judiciaires du Cap-Haïtien les invitant à jouer leur rôle qui est de protéger les victimes tout en leur rendant justice.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *