Insécurité-Protestation : les écoles, universités et autres institutions catholiques ferment leurs portes

Insécurité-Protestation : les écoles, universités et autres institutions catholiques ferment leurs portes

Après 10 jours de séquestration des prêtres et religieuses catholiques par le gang « 400 Marozo », les leaders catholiques décident de fermer les portes des écoles, les universités et autres institutions, les mercredi 21, jeudi 22 et vendredi 23 avril 2021.

Dans une note de presse parue ce mardi, la Conférence Episcopale d’Haïti (CEH) dit constater avec douleur la situation des frères et soeurs pris en otage par des bandits.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Dix jours entre les mains des ravisseurs, c’est de trop », a déploré la CEH, soulignant que les multiples appels à la libération lancés par différents secteurs de la société n’ont pas poussé les bandits à entendre raison.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« De concert avec la Conférence Haïtienne des Religieuses et Religieux (CHR), nous avons décidé, une fois de plus, que les écoles catholiques, presbytérales, congréganistes, les universités et les autres institutions (sauf les hôpitaux et centres de santé) ferment leurs portes pendant trois jours », a fait savoir la CEH.

Le 3e jour, la CEH invite les églises catholiques à faire résonner les cloches à midi, et à faire des prières et des méditations dans le but d’obtenir la libéeation des otages.

Rappelons que jeudi dernier, une cessation des activités a été observée et plusieurs autres secteurs avaient rejoint l’Eglise catholique pour dire non à l’insécurité.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *