Insécurité via MonCash : Menacés de mort par téléphone, des journalistes dénoncent

Insécurité via MonCash : Menacés de mort par téléphone, des journalistes dénoncent

Plusieurs journalistes dénoncent des menaces de mort dont ils font l’objet depuis quelques temps.

La pratique : un individu appelle le journaliste sur son portable, cite les nom et prénom du concerné avant de lui faire savoir que sa tête a été mise à prix. C’est le cas du journaliste Guervens Ricardo Jean Jacques qui a reçu un appel, le jeudi 5 novembre au soir, du numéro de téléphone 47 756778, l’informant avoir reçu une somme d’argent pour l’exécuter. Cette conversation a duré 22 secondes, confirme le journaliste.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Deux autres journalistes d’investigation dont la secrétaire de l’Association Haïtienne des Journalistes d’Investigation (AHJI) confirment, eux aussi, avoir reçu des appels téléphoniques du genre. L’individu appelle et informe que leurs têtes sont mises à prix.

Parallèlement, le journaliste Anderson Laforet a dénoncé, sur sa page Facebook, cette mauvaise pratique. Selon lui, n’importe qui, inscrit au service MonCash, peut facilement connaître les nom et prénom d’une personne ou d’une autre.

Anderson Laforet en a profité pour demander à la Digicel de repenser l’utilisation de ce service. Pour le journaliste, il s’agit d’un réseau de malfaiteurs qui s’adonnent tout simplement à un nouveau mode opératoire.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *