Installation de Se Emmelie Prophete Milce au MCC : Ariel Henry en profite pour lancer un appel au dialogue

Installation de Se Emmelie Prophete Milce au MCC : Ariel Henry en profite pour lancer un appel au dialogue

Ce lundi 17 janvier 2022, le Premier ministre Ariel Henry a procédé à l’installation de la nouvelle ministre de la Culture et de la Communication (MCC), Emeline Prophete Milcé. Au cours de cette cérémonie, le chef de la Primature en a profité pour lancer un appel au dialogue.

Alors que les partis politiques s’impatientent et réclament un président de transition, le Premier ministre Ariel Henry tente de les apaiser par des mots. En effet, au cours de son intervention à l’installation de la nouvelle ministre de la Culture et de la Communication (MCC), Mme Emeline Prophete Milce, ce n’est pas un discours de bienvenue que tient le chef de la Primature. C’est un acte de persuasion pour calmer les tensions.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Lors de sa prise de parole, le Premier ministre est revenu sur les démarches qu’il avait entreprises auprès de plusieurs partis politiques et secteurs de la vie nationale pour « aboutir le 11 septembre de l’année dernière, à la signature de l’Accord Politique Pour une Gouvernance Apaisée et Efficace de la Période Intérimaire, qui a été publié au journal officiel Le Moniteur le 17 septembre 2021 ». Ses vaines tentatives de poursuivre le dialogue pour trouver ensemble des solutions aux nombreux défis auxquels le pays est confronté.

Aussi, dit-il en profiter ce lundi 17 janvier pour réitérer son désir de poursuivre le dialogue aussi bien avec ceux du groupe de Montana que ceux qui, ici ou ailleurs, sont engagés dans d’autres initiatives. « Qu’ils me permettent de leur dire que les nombreux défis qui nous attendent exigent de chacun de nous du courage, de la détermination, de l’abnégation, du patriotisme et un sens élevé des intérêts supérieurs de la nation. Face à l’insécurité qui perturbe le fonctionnement normal du pays et qui hypothèque la tenue des prochaines consultations populaires, il nous faut présenter un front uni pour combattre ensemble ce fléau », soutient le PM.

Il faut noter que malgré la conjoncture difficile, le Premier ministre Ariel Henry entend bien organiser les élections législatives et présidentielles, de par ses déclarations.
« Qu’on se le dise, le prochain locataire du palais national sera un président élu librement et démocratiquement par la majorité du peuple haïtien », clame-t-il assurant que, bientôt, un Conseil Électoral Provisoire crédible, une Assemblée Nationale Constituante représentative et une Autorité de Contrôle et de Suivi fiable seront mis en place.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

2 Commentaires

  • Antoine langomier
    17 janvier 2022, 16:58

    Gen anpil konpatriyot ki pa sispann mande m, kisa m panse de nouvèl minis kilki a, ekriven Emeline Prophète Milcé. Pa gen pale anpil, manzè toujou chwazi sèvi l’État néocolonial la. Mak fabrik l’État néocolonial la se Enpinite, Movèz Gouvenans… ak Kao. Ebyen anfas manzè ou jwenn yon lot fanm ki rele Magalie Comeau Denis ki di lap kontinye goumen kont l’État néocolonial la jouk mayi mi. Men fok nou pa bliye tou, sou Gerard Latortue/Boniface Alexandre, madanm Magalie Comeau Denis te fè yon kout sèvi l’État néocolonial la. La Chute L

    REPLY