Joe Biden, toujours positif à la COVID-19, se porte bien

Joe Biden, toujours positif à la COVID-19, se porte bien

WASHINGTON | Le président américain Joe Biden reste positif à la COVID-19, mais se porte bien et continue de gérer les affaires du pays depuis la Maison-Blanche, a annoncé lundi son médecin personnel. 
• À lire aussi: Joe Biden, toujours positif à la COVID-19, se sent «bien»
Le démocrate de 79 ans, qui reste confiné, est «très attentif à la protection» de son entourage, a précisé le Dr Kevin O’Connor dans un courrier rendu public par la présidence.
Joe Biden avait été déclaré positif le 21 juillet avec des «symptômes très légers» et était sorti de son confinement mercredi après des tests négatifs.
Mais il avait de nouveau été testé positif samedi, un «rebond» de positivité possible chez les patients traité, comme lui, au Paxlovid.
Ce traitement antiviral du laboratoire Pfizer agit en diminuant la capacité du virus à se répliquer, freinant ainsi la progression de la maladie.
Il est recommandé aux États-Unis pour les personnes à risque de développer un cas grave de la maladie, une catégorie dans laquelle entre le président américain en raison de son âge.

WASHINGTON | Le président américain Joe Biden reste positif à la COVID-19, mais se porte bien et continue de gérer les affaires du pays depuis la Maison-Blanche, a annoncé lundi son médecin personnel. 

• À lire aussi: Joe Biden, toujours positif à la COVID-19, se sent «bien»

Le démocrate de 79 ans, qui reste confiné, est «très attentif à la protection» de son entourage, a précisé le Dr Kevin O’Connor dans un courrier rendu public par la présidence.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Joe Biden avait été déclaré positif le 21 juillet avec des «symptômes très légers» et était sorti de son confinement mercredi après des tests négatifs.

Mais il avait de nouveau été testé positif samedi, un «rebond» de positivité possible chez les patients traité, comme lui, au Paxlovid.

Ce traitement antiviral du laboratoire Pfizer agit en diminuant la capacité du virus à se répliquer, freinant ainsi la progression de la maladie.

Il est recommandé aux États-Unis pour les personnes à risque de développer un cas grave de la maladie, une catégorie dans laquelle entre le président américain en raison de son âge.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *