Joseph Félix Badio a visité Ariel Henry quatre mois après la mort de Jovenel Moïse, révèle le New York Times

Joseph Félix Badio a visité Ariel Henry quatre mois après la mort de Jovenel Moïse, révèle le New York Times

Le journal américain New York Times a fait de nouvelles révélations concernant l’implication présumée du Premier ministre Ariel Henry dans le crime perpétré contre le président Jovenel Moïse le 7 juillet 2021.

Une fois de plus, des indices montrent que l’actuel Premier ministre Ariel Henry et le suspect Joseph Félix Badio ont eu des contacts avant et après le crime.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Selon deux responsables haïtiens dont les noms n’ont pas été révélés, Joseph Félix Badio, recherché par la Police, avait rendu visite à deux reprises au Premier ministre en sa résidence officielle, en novembre dernier, a révélé le journal américain.

M. Badio s’était rendu chez le Premier ministre dans la nuit. Il n’a pas été gêné par les responsables de sécurité du locataire de la Primature, a poursuivi le média américain. Mais son porte-parole dont l’identité n’a pas été révélée continue de nier son implication dans le meurtre.

Accusé d’avoir participé dans l’assassinat de M. Moïse, le Premier ministre Ariel Henry avait limogé deux responsables au sein de l’appareil judiciaire, Bed-Ford Claude, commissaire du gouvernement et Rockfeller Vincent, ministre de la Justice.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Antoine langomier
    10 janvier 2022, 23:07

    "Sectaire: celui qui ne voit qu’une étoile dans le ciel." André Prévot

    Le bras droit du parrain de l’idiot Jovenel Moise (en pensant à tonton Soulouque… et papa Doc) est impliqué de la tête au pied dans l’assassinat. Bien avant le New York Times, le diplomate Daniel Foote ne manquait pas d’accuser l’ami du tueur à gages. Sans langue de bois, le diplomate Daniel Foote dans ses oeuvres, «Comment [Ariel Henry] peut-il être premier ministre, s’il a parlé à Badio 12 fois avant et après l’assassinat, mais qu’il affirme qu’il ne s’en souvient pas? » [1]

    Le diplomate Foote pa Fout nan rans, il a montré la voie à la « société civile» idiote… et sectaire. Kounye a pa gen zafè "komisyon pwezidansyèl" zago loraj, arimaj/anbochaj pou n fè kob dèyè do popilasyon an. C’est une question de Principes, on ne négocie pas avec les amis et les receleurs des assassins. En pensant à un poète, dans ce cas précis, l’homme est receleur de son pareil. Bwa Mareeeeee!!!

    [1] Daniel Foote: « Si l’internationale continue d’imposer Ariel Henry et son gouvernement farfelu, la situation va empirer ». https://ayibopost.com/daniel-foote-si-linternationale-continue-dimposer-ariel-henry-et-son-gouvernement-farfelu-la-situation-va-empirer/

    REPLY