Joseph Félix Badio, auteur intellectuel de l’assassinat de Jovenel Moïse, selon la police colombienne

Joseph Félix Badio, auteur intellectuel de l’assassinat de Jovenel Moïse, selon la police colombienne

Le chef de la police colombienne a apporté, ce vendredi, de nouvelles informations concernant l’évolution de l’enquete sur l’assassinat du président Jovenel Moïse.

Selon le général Jorge Luis Vargas, le citoyen Joseph Félix Badio, ancien employé de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC), est l’auteur intellectuel du crime.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

A mesure que les jours passent, les autorités haïtiennes et colombiennes, avec le support des enquêteurs et du Federal Bureau of Investigtion (FBI), tentent de reconstituer le puzzle. Joseph Félix Badio, qui fait l’objet d’un avis de recherche de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), est pointé du doigt par la Police de la Colombie comme celui qui a orchestré l’assassinat du président Moïse, en sa résidence à Pèlerin 5, dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021.

Aux dires du général Vargas, M. Badio est celui qui a informé les mercenaires colombiens que le plan n’était plus de kidnapper le président, mais de le tuer. « Envrion trois jours avant le crime, Joseph Félix Badio, qui était un fonctionnaire du ministère de la Justice, qui travaillait pour le compte de l’ULCC, indique à Capador et Rivera que la mission est d’assassiner le président d’Haïti, comme cela s’est passé », a fait savoir Jorge Luis Vargas, en conférence de presse, ce vendredi.

Ingénieur de profession, M. Badio avait travaillé à l’ULCC avant d’être licencié le 17 mai dernier pour manquements graves aux règles déontologiques. Trois jours après sa révocation, une plainte avait été déposée au Parquet contre le concerné, selon un communiqué de l’ULCC publié récemment. Sur son compte Linkedin, il s’identifie comme étant un employé de l’Inspection Générale de la PNH.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *