« Joseph Félix Badio n’a jamais été membre de mon cabinet », dément Rockfeller Vincent

« Joseph Félix Badio n’a jamais été membre de mon cabinet », dément Rockfeller Vincent

Le ministre de la Justice et de Sécurité Publique, Rockfeller Vincent, nie avoir recruté Joseph Félix Badio à son cabinet.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Joseph F. Badio, ce fugitif activement recherché par la PNH, n’a jamais été formellement membre de mon Cabinet particulier, ni un proche, encore moins un ami. J’apporte un démenti formel aux rumeurs et demande à la PNH d’intensifier les recherches afin de l’appréhender », a tweeté le garde des sceaux de la République, mardi soir.

Toutefois, M. Vincent confirme avoir eu des relations avec le concerné lors de son passage à l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) comme directeur général. «J’ai eu des relations de travail avec lui, lorsque j’étais Directeur Général de l’ULCC, de janvier à juillet 2020. Il était alors employé de l’Institution. Bien avant, il avait travaillé pour le compte du MJSP… Inutile de tenter de brouiller les pistes…», a clarifié Rockfeller Vincent.

Joseph Félix Badio fait l’objet d’un avis de recherche émis par la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) pour son implication présumée dans l’assassinat de l’ex président Jovenel Moïse, le 7 juillet dernier, en sa résidence privée à Pèlerin 5.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *