« Jovenel Moïse était prêt à céder 95% du pouvoir à l’opposition », révèle Évalière Beauplan

« Jovenel Moïse était prêt à céder 95% du pouvoir à l’opposition », révèle Évalière Beauplan

Plus d’un mois après l’assassinat tragique du président de la République, Jovenel Moïse, l’ancien sénateur Évalière Beauplan, un opposant farouche, lui a envoyé des fleurs, post mortem.

Dans une interview accordée à Radio-Télé Métropole, l’ex-parlementaire a fait savoir que Jovenel Moïse était prêt à octroyé aux opposants 95% des postes du Gouvernement.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Selon M. Beauplan, Jovenel Moïse avait reconnu et admis que l’opposition représentait une épine dans son pied. Est-ce pourquoi le 58ème Chef d’État d’Haïti était disposé à faire une large concession.

« Un jour Jovenel Moïse m’a appelé au téléphone pour me dire que, en tant que deux originaires du Nord-ouest, nous devrions enterrer la hache de guerre…», a révélé Évalière Beauplan qui a presque juré que son interlocuteur était on ne peut plus sincère.

Après cette conversation, M. Beauplan dit avoir consulté les figures les plus emblématiques de l’opposition pour leur faire entendre parler personnellement le président de la République. C’est ainsi qu’un jour Évalière Beauplan a appelé Jovenel Moïse au téléphone, le mettant sur haut-parleur pour que les opposants puissent écouter le franc-parler de ce dernier. À l’occasion, les détracteurs de Jovenel Moïse, munis de papiers et de stylos, ont pu lui poser crûment toutes les questions, par le biais bien sûr d’Évalière Beauplan comme médiateur.

« Jovenel Moïse était vraiment prêt…», a déclaré l’ancien sénateur qui jette, de manière à peine voilée, toute la responsabilité de la crise que connait le pays sur le dos de ses pairs, les opposants.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    21 août 2021, 03:13

    L’ancien sénateur n’avait pas le mal courage du joveneliste Jean Gabriel Fortuné…

    L’ancien sénateur est venu trop tard dans un monde déjà trop vieux. Il ferait mieux de se taire. Au besoin, un Des-ras pourrait agir de la même manière. L’ancien sénateur et ses pairs de l’opposition n’ont pas été à la bonne école, ils sont dans l’impossibilité d’édifier l’État-Nation. Ce n’est pas la peine de tirer à boulets rouges sur le défunt Jovenel Moise qui voulait être un dirigeant démodé après le "pays lock." De la Création du CEP-Dermalog…au référendum anticonstitutionnel et illégal.

    Le 11 janvier 1999, après le renvoi du Parlement, face à L’ESPACE DE CONCERTATION et d’un certain EVANS PAUL, le tipaskout René Préval était aussi « sincère ». Et contrairement au défunt Jovenel Moise, le faux démocrate Préval n’avait pas autant de maitres. Les laquais des « oligarques corrompus » au sein de l’opposition n’étaient pas prêts à se fier au président Jovenel Moise qui prenait déjà une courbe dangereuse « banm janm pran kann ». Et non loin, Comme le marasa JB Aristide qui veillait au grain (7 fevrier 1996-26 novembre 2000), le « Parenn » de Jovenel Moise était tout aussi aux aguets.

    Ici, ce n’est pas la peine d’évoquer les analystes pointus qui voyaient aussi dans l’assassinat de Jovenel Moise le fait qu’il avait accordé la décharge aux anciens Premiers ministres et ministres de 1991 à 2017. L’école des fans dans un pays « Shitole » et le plus corrompu de la planète. Mais oui, le fer il faut le faire !

    Il est à demander pourquoi l’ancien sénateur n’avait pas pris son Courage a deux mains comme le Tonitruant Jean Gabriel Fortune en vue de dénoncer les « Vrais Esclaves » (crédit au défunt Jean Gabriel Fortune ». Selon ce dernier, les VE (Vrais esclaves) sont a 99% dans le pays. Si l’ancien sénateur avait agi à l’instar de M. Fortuné, je pourrais affirmer, il ne fait pas partie des 99% des Vrais Esclaves. Au niveau de l’État (les trois pouvoirs), les Vrais Esclaves (VE) travaillent pour le 1%. Ceci étant dit, la « Transition de Rupture » se fera à l’avènement d’Allah !

    Li senp wi, tankou Marie Christine Jeune, Mireille Durocher Bertin, Antoine Leroy, Jean Léopold Dominique, Guiteau Toussaint, Grégory Saint-Hilaire, Éric Pierre, Diego Charles, Antoinette Duclair…, Jovenel Moise mouri pou twou je l. Lis la long.

    L’ancien sénateur a encore du temps pour se rattraper avant sa mort (vèkèlè), par la suite, le journaliste et écrivain Pierre Raymond ne manquera pas de lui rendre un vibrant Hommage comme il l’a fait pour le Tonitruant Jean Gabriel fortuné. Kalbas gran djol/vanyan gason, bon travèse !

    L’Observatoire des Questions Haitiennes et Internationales

    REPLY