Kidnapping : accusé d’avoir payé les gangs pour une trêve, le gouvernement s’en défend

Kidnapping : accusé d’avoir payé  les gangs pour une trêve, le gouvernement s’en défend

Le ministre a.i de la Culture et de la Communication, Pradel Henriquez, a démenti les informations selon lesquelles les gangs de Grand Ravine et de Village de Dieu sont payés pour observer une pause dans les actes de kidnapping.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

«Le Ministère de la Culture et de la Communication est scandalisé de voir à la télé, d’entendre à la radio, et de lire à travers les réseaux sociaux, ou dans la presse écrite, ceci venant de voix autorisées, que le Gouvernement et, certains vont jusqu’à affirmer que le Chef d’Etat aurait même payé des gangs pour stopper ou faire baisser le kidnaping dans notre pays», a écrit l’ancien directeur général de la Télévision Nationale d’Haïti (TNH).

Pradel Henriquez a dit constater que «le mensonge le plus grossier et sans état d’âme» a pu s’imposer dans notre société durant les quinze dernières années. «Le mensonge est donc devenu un cheval de bataille politique et quand il s’avère aussi effronté, il devient ridicule», a-t-il déploré.

D’un autre côté, le ministre a.i de la Culture et de la Communication a informé que les échanges entre le pouvoir et les acteurs concernés se poursuivre en vue de trouver un climat favorable au bon déroulement, cette année, du référendum constitutionnel et des élections. «Ainsi, le pays aura toute sa chance d’entrer lentement, mais sûrement, dans un minimum de stabilité sociale, politique et économique», pense M. Henriquez.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *