Kidnapping : arrêt de travail de l’UNDH pour exiger la libération du professeur Derenoncourt

Kidnapping : arrêt de travail de l’UNDH pour exiger la libération du professeur Derenoncourt

La Faculté des sciences économiques, sociales et politiques de l’Université Notre-Dame d’Haïti (UND’H) observe un arrêt de travail à partir de ce vendredi 22 octobre 2021. Elle entend exiger la libération du professeur Patrice Derenoncourt.

«En vue de continuer de protester contre l’enlèvement du professeur Patrice Dérénoncourt et d’exiger sa libération immédiate, la FSESP-UNDH observera ce vendredi 22 octobre un arrêt complet de ses activités », ont écrit les responsables de cette institution d’enseignement supérieur dans une note parue jeudi 21 octobre.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le professeur Derenoncourt a été enlevé samedi dernier par des individus armés à la rue Cameau, à Port-au-Prince. Cette attaque avait causé la mort d’un agent du Bureau de Lutte Contre le Traffic de Stupéfiants (BLTS) qui, avec le support de ses frères d’armes, tentait de déjouer le coup.

Jeudi après-midi, un nouveau directeur général a été installé à la tête de l’institution policière. Dans son discours, le commissaire Frantz Elbé a promis de combattre l’insécurité, notamment le kidnapping, et rétablir un climat favorable à la reprise normale des activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *