Kidnapping-Protestation : la CEH demande aux écoles congréganistes, presbytérales et universités de fermer leurs portes

Kidnapping-Protestation : la CEH demande aux écoles congréganistes, presbytérales et universités de fermer leurs portes

La Conférence Épiscopale d’Haïti se dit indignée et choquée suite à l’enlèvement de sept religieux catholiques dont cinq Haïtiens (quatre prêtres et une religieuse) et deux citoyens français dans la matinée du dimanche 11 avril dans la commune la Croix-des-Bouquets par des hommes armés membres du gang « 400 mawozo ».

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans une note de presse, la Conférence Épiscopale d’Haïti dit regretter qu’aucun secteur ne soit épargné par le phénomène de l’insécurité. Les victimes sont humiliées, torturées, les femmes sont souvent violées. Certaines d’entre elles sont traumatisées à vie, déplorent les responsables de la CEH, qui se demandent à quand la fin de ce fléau.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La Conférence Épiscopale d’Haïti appelle à un soulèvement général afin de freiner les actes de kidnapping qui sèment le deuil au sein de notre société. Afin de protester contre la recrudescence de ce phénomène, la conférence des évêques catholiques et la conférence haïtiennes des religieux demandent aux écoles congréganistes, catholiques, presbytérales, aux universités ainsi que toutes autres institutions religieuses de fermer leurs portes ce jeudi 15 avril 2021 sur tout le territoire national.

La CEH demande à ce que toutes les cloches des églises du pays sonnent ce jeudi à midi, en signe de protestation aux religieux enlevés et qu’une messe soit célébrée en vue d’exiger un changement pour le pays. Par ailleurs, elle plaide en faveur d’un changement de mentalité en Haïti.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *