LA COMMUNAUTE HAITIENNE DE GUADELOUPE RETROUVE SES MARQUES APRÈS 6 ANS

LA COMMUNAUTE HAITIENNE DE GUADELOUPE RETROUVE SES MARQUES APRÈS 6 ANS

La Ville de Pointe-à-Pitre était en fête à l’occasion des festivités marquant les 219 années de la célébration du drapeau Haïtien. Cette organisation s’inscrit dans un rituel que les représentants du Consulat Général d’Haïti basé à Pointe-à-Pitre, capitale économique de Guadeloupe, siège de la structure étatique.


Loin des fanfares, des parades et des décors dans les rues aux couleurs bleu et rouge, qui se déroulaient à pareille époque en Haïti, et faisaient grand bruit pour son ambiance, en Guadeloupe un autre événement différent a marqué cette date du 18 mai 2022. 6 ans après, la communauté de Guadeloupe a répondu à l’invitation des représentants de l’Etat Haïtien. Une programmation qui devait débuter vers 15h mais qui a été retardé. A 16h15 le son du DJ BAZ commençait à faire bouger l’assistance éparpillée un peu partout sur l’esplanade de la place des Martyrs, entre le bâtiment de la Mairie et le Centre des arts, immeuble encore en chantier. La rencontre des uns et des autres a créé une grande ambiance sur cette place, toute cette ambiance donnait l’allure d’une festivité carnavalesque, un va-et-vient incessant, les retrouvailles de plusieurs couches de la communauté, qui se sont données rendez-vous à cette ultime place symbolique, et qui porte son nom de «  PLACE DES MARTYRS » pour les haïtiens qui s’séjournent environ depuis un demi-siècle sur ce territoire de France.

Des ressortissants qui dissimulent dans leurs regards une quête de bien-être, de réconfort, et oubli du quotidien à la mère patrie. Le DJ connait bien sa communauté du haut de sa console, balance à grand jet de la musique pour faire danser, bouger ses compatriotes, le Rara à couper le souffle, le Troubadour et d’autres rythmes du répertoire Haïtien, sur sa platine l’homme au Dread jure de donner sa plus belle performance cet après-midi où la chaleur était aussi au rendez-vous.

La communauté Haïtienne qui était en mode pause depuis 6 ans, reprend corps, et forme, en se déhanchant du haut de la tribune, une foule très dynamique, malgré les troubles qui sévissent actuellement en Haïti.
Les officiels ont pris place tour à tour, les salutations devant un parterre de personnes qui grossit peu à peu, beaucoup vêtus de couleur rouge et bleu, des têtes attachées avec le drapeau haïtien, ceux qui brandissent à leur tour, avec les deux bras bien haut le drapeau bleu et rouge, emblème pour certains « qui racontent avoir une grande fierté d’être la première république noire ».
Une foule très jeune, ainsi que des moins jeunes ont déambulé ce jour lors de «  cet évènement rare », nous dit un participant.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’entrée en scène du Maitre de Cérémonie de l’évènement M. CINÉ Patrick qui introduit le Maire de Pointe-à-Pitre M. DURIMEL Harry, puis du Consul Générale M. SAINT RÉMY Carl-Edouard. Cet épisode marquant le 219ème anniversaire, a réuni des amis, des familles haïtiennes, des sympathisants, des groupes musicaux, des artistes venant de la Martinique, de Saint-Martin et ceux de Guadeloupe pour participer à cette fête.  D’après un des membres proche de l’organisation, environ 300 personnes et riverains ont pris part à ce rassemblement, le président de l’association TETE KOLÉ nous révèle : « ce type d’organisation est une grande première».

La présence de certains hommes politiques de Guadeloupe, du mouvement syndicalistes, et membres d’associations très proches de la communauté Haïtienne ont répondu à cette invitation. Ils ont exprimé d’une voix unanime que : «Haïti est un pays ami mérite notre support, notre assistance ; Haïti a fait notre fierté, après s’être battue contre l’armée Napoléonienne ».
L’art haïtien sous toutes ses formes, la foire gastronomique, étaient au rendez-vous ce mercredi après-midi sur la « place des Martyrs » de la Ville.
Un concert en plein air que les haïtiens ont apprécié, avec la participation des groupes musicaux très connus dans le milieu Pointois.

Tout a été minutieusement bien préparé pour la pleine réussite de ce rassemblement, qui a drainé du monde jusqu’aux environs de 19h55 ; l’ambiance demeurait encore perceptible, alors que les spectateurs étaient chauffés à blanc pour passer plus de temps avec le groupe FAMILY BAND qui a clôturer la scène ; car à 20h il a fallu vider la PLACE DES MARTYRS pour probablement d’autres activités d’une aussi grande ampleur, que la communauté Haïtienne de Guadeloupe marquera à nouveau par son grand nombre.

Les fines gouttelettes d’eau de dame la pluie semblaient vouloir gâcher la soirée de la Diaspora haïtienne de Guadeloupe, mais le Maitre de cérémonie CINÉ Patrick a sonné le glas à temps pour délivrer ses remerciements aux organisateurs, sponsors, et aux membres de la communauté, marqués par leur présence massive.

HERCULE Peterson
Journaliste en Freelance
authentique034@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *