La Fondation Barbancourt et la Fédération Haïtienne de Basketball signent un protocole d’accord au profit des jeunes

La Fondation Barbancourt et la Fédération Haïtienne de Basketball signent un protocole d’accord au profit des jeunes

La Fondation Barbancourt et la Fédération Haïtienne de Basketball (FHB) ont signé, ce jeudi 1er septembre, à l’hôtel Karibe, un protocole d’accord visant à soutenir les activités sportives et canaliser les jeunes vers des activités saines.

La PDG de Barbancourt, Delphine Gardère, qui a pris la parole en marge de la signature de cet accord s’étendant sur une année, a indiqué que la FHB, par cette initiative, veut consolider ses efforts et optimiser l’expérience sportive des jeunes.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Elle également a poursuivi pour dire qu’à travers ce partenariat, la FHB apportera un support technique à l’école de Basketball de la Fondation Barbancourt qui, de son côté, va apporter un soutien financier en vue d’aider la fédération à réaliser ses activités de développement et renforcer ses capacités administratives.

« Nous sommes aujourd’hui très fiers de concrétiser cet accord au service des jeunes et aussi de la communauté » a t-elle fait savoir.


De son côté, le président de la Fédération Haïtienne de Basketball (FHB) s’est dit fier de la signature de cet accord avec la fondation Barbancourt, qui contribuera au développement du Basketball dans le pays, tout en espérant que d’autres institutions emboîteront le pas.

Il a dit croire fermement que le basketball peut être utilisé comme un vecteur de développement pour résoudre pas mal de problèmes, comme la délinquance juvénile et l’addiction à toute sorte de substance néfaste, notamment l’alcool et les drogues.

Mme Gardère en a profité pour faire un bilan de la réalisation de la Fondation Barbancourt. Elle a indiqué que, au cours de ces dernières années, la Fondation a axé ses activités sur le développement sportif.

« Elle a construit une école de basketball qui rassemble au total 100 jeunes qui sont issus de la communauté de la distillerie », a-t-elle conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *