L’ambassade du Canada en Haïti lance une campagne de diversité sur les réseaux sociaux

L’ambassade du Canada en Haïti lance une campagne de diversité sur les réseaux sociaux

L’ambassade du Canada en Haïti lance, ce mardi 28 juin, une campagne de diversité autour du thème « Valoriser la contribution des Afro-Descendants », qui vise à mettre en lumière les Afro-Descendants, mais également lutter contre toutes les formes de racisme envers les noirs. Cette campagne qui s’étend sur 5 semaines débute le 1er juillet et prendra fin le 31 juillet 2022.

« Aujourd’hui est un grand jour pour le Canada et pour Haïti », a indiqué l’ambassadeur canadien en Haïti, Sébastien Carrière, en marge d’une conférence de presse pour lancer la campagne.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Centrée sur les Canadiens Afro-descendants, la diaspora haïtienne au Canada et les Haïtiens, la campagne de diversité sera lancée sur les réseaux sociaux le jour même de la fête du Canada, donc le 1er juillet, avec le thème « Valoriser la contribution des Afro-descendants », accompagné de l’hashtag «#jesuisnoiretjesuis».

L’ambassadeur a également souligné que cette campagne rentre dans le cadre de la décennie internationale 2015-2024 des Nations Unies, qui s’articule sous le thème mondial: « Personnes d’ascendance africaine – Reconnaissance, justice et développement », dédiée aux Afro-Descendants pour leur contribution à l’humanité, notamment les efforts des haïtiens et des canadiens dans la promotion des droits humains internationaux, la gouvernance inclusive et la démocratie.

Absente lors de lancement de la campagne, Mme Raïna Nawigirira, marraine de la campagne et également diplomate canadienne afro-descendante, a lancé la campagne de diversité depuis Canada dans une vidéo préenregistrée.

Par ailleurs, l’insécurité qui fait rage en Haïti a été largement abordée pendant la conférence. Interpellé sur l’acquisition de matériels et d’équipements pour la Police Nationale d’Haïti au Canada, l’ambassadeur a répondu que son pays est un partenaire de longue date pour l’institution policière, mais a gardé les détails sur le type de matériels et d’engins et également sur le montant des achats.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *