L’arrestation de Mario Palacios aux USA permettra-t-elle de remonter jusqu’aux commanditaires?

L’arrestation de Mario Palacios aux USA permettra-t-elle de remonter jusqu’aux commanditaires?

L’arrestation de Mario Antonio Palacios Palacios marque un nouveau tournant dans l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse. Alors qu’il s’était enfui à la Jamaïque, le suspect clé du meurtre a été arrêté, mis en détention puis déporté vers son pays d’origine. Pendant qu’il transitait par Panama, il a été à nouveau appréhendé puis transféré aux États-Unis pour être finalement entendu par un juge fédéral à Miami. Il a été accusé de meurtre contre un leader étranger.

L’arrestation de Mario Palacios Palacios par les autorités américaines, dans le cadre l’assassinat de Jovenel Moïse, survenu dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021, est une affaire d’une complexité et d’une ampleur sans précédent. Personne ne s’y attendait. Celle-ci remontera-t-elle jusqu’aux commanditaires? C’est un pas dans la bonne direction, a indiqué l’ancien Premier Ministre, également ex-ministre des affaires étrangères et des cultes, Dr Claude Joseph.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Les anciens proches collaborateurs de l’homme surnommé “Nèg Bannan nan” ont salué l’arrestation du Colombien Palacios Palacios. Selon eux, cela pourrait changer, sous la pression des autorités américaines, et ouvrir la voie à un bon procès. “La présentation de Palacios Palacios devant un tribunal américain ouvre la voie à un vrai procès sur l’assassinat cruel du Président Jovenel Moise. L’esprit qui anime le juge américain offre la garantie d’une justice équitable. Les vrais coupables seront identifiés et condamnés”, a tweeté Guichard Doré, l’ancien conseiller stratégique du feu président Jovenel Moïse.

L’ancien Chef du CSPN, Dr Claude Joseph, a exhorté sur Twitter les autorités haïtiennes à collaborer avec les autorités américaines afin que, dans le cadre du traité d’extradition du 9 août 1904, ce suspect principal dans l’assassinat du Président Jovenel soit extradé en Haïti pour répondre aux questions de la justice.

Selon le DG de la police colombienne, Jorge Luis Vargas, le suspect Mario Antonio Palacios a accepté de coopérer avec les autorités américaines afin de dire tout ce qu’il savait sur l’assassinat de l’ancien patron d’Agritans. Selon le journal américain Miami Herald, le suspect clé avait, lui-même, demandé de le transférer aux États-Unis. Mario Palacios Palacios, qui a comparu devant un juge fédéral de Miami, risque la perpétuité s’il est reconnu coupable des accusations qui ont été formulées contre lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *