L’Association Nationale des Greffiers d’Haïti observe une trêve

L’Association Nationale des Greffiers d’Haïti observe une trêve

L’Association Nationale des Greffiers d’Haïti observe une trêve à la grève lancée le mardi 28 juillet 2020 dans toutes les juridictions du pays, pour exiger la revalorisation du salaire des greffiers et la carte de débit, confirme le président de l’Association Nationale des Greffiers Haïtiens, Martin Aîné.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Ce dernier informe que le ministre de la justice et de la sécurité publique, Rockfeller Vincent, a fait une série de promesses visant à satisfaire les revendications des greffiers, selon l’accord de 2017. Ce mémorandum d’entente va permettre, entre autres, à certains greffiers de s’inscrire à l’École de la Magistrature. En ce sens, Martin Aîné invite les greffiers à reprendre le travail.

Notons que la Fédération des Barreaux d’Haïti (FBH), dans une correspondance adressée à l’Association Nationale des Greffiers d’Haïti, avait attiré l’attention des ces derniers sur le contexte complexe de cette rentrée judiciaire, marquée par les nombreuses difficultés qui pèsent sur le fonctionnement du service public de la justice.

La FBH avait dénoncé l’irresponsabilité des autorités dans le cadre de ce dialogue social engendrant une situation de blocage qui entrave depuis plusieurs mois le droit d’accès à la justice de l’ensemble des citoyens et des citoyennes.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *